Sans titre

Accueil > Arts & Culture > Résidences de recherche et de création > La danse contemporaine congolaise s’invite à Kénitra et Meknès

La danse contemporaine congolaise s’invite à Kénitra et Meknès

Le programme de résidences d’artistes de l’IFM, ou quand les cultures se rencontrent.

Chrys Mani Babingui et Fila Praxcede sont arrivés de Brazzaville début février pour un mois de travail sur leur prochaine création Niba Nabo et de nombreux échanges avec des danseurs marocains.

Du 8 février au 7 mars à Kénitra et Meknès

Le mot Nibo-nabo est tiré d’un dialecte congolais qui signifie "toujours comme ça, du pareil au même". Expression d’un cri d’alarme des jeunes face aux difficultés de vivre et de s’exprimer, Babingui a choisi le corps humain comme témoin des souffrances de la jeunesse de son pays.

La chorégraphie utilise le geste comme une parole politique, avec ses silences, ses violences et ses énormes soupirs...

Parallèlement au travail des deux danseurs sur leur création, ces deux fois deux semaines de résidence ont été l’occasion de faire profiter de jeunes danseurs de Kénitra et de Meknès de l’expérience et des techniques de nos deux professionnels.

Ce mois de résidences dans des conditions professionnelles, au contact d’une culture différente, aura permis à Chrys et Praxcede de proposer deux restitutions tout en force et en émotion aux publics de Kénitra et Meknès.

Les prochaines étapes de travail auront lieu au Congo, les artistes prévoient une tournée internationale en 2014.

Contact : babingui_dance@yahoo.fr

Article au format PDF