Sans titre

Accueil > Arts & Culture > Résidences de recherche et de création > Les robes géantes

Les robes géantes

Résidences du 1er janvier au 8 février à Marrakech ... exposition du 8 février au 30 mars au Riad Denise Masson !

Lamyne Mohammed a installé son atelier durant plus d’un mois à l’Institut français de Marrakech pour compléter la collection des Robes géantes initiée à Fès quelques semaines auparavant.

Lamyne M. voit les choses en grand, en témoigne cette série qui questionne le statut de la femme dans nos sociétés contemporaines, et surtout, le rapport complexe qu’elles entretiennent avec un monde pensé par les hommes, pour les hommes.

De par ses origines, la dimension que Lamyne apporte à ces robes pourrait être analysée sous l’angle des différences complexes constatées entre sociétés patriarcales et matriarcales, sans commisération. L’image qu’on a de la femme est reléguée à un rapport déséquilibré face au monde masculin, même si le constat est qu’elles en sont le moteur de son organisation.

Il s’agit donc aussi d’espoir, de métissage, de dialogue entre les cultures. Ce n’est pas parce que l’égalité des sexes a été admise que les mentalités changent. C’est parce que le temps passant, des artistes comme Lamyne questionnent notre regard sur le statut de la femme et ses accessoires, sur la question du genre et nous rappellent à l’ordre.

Giscard Bouchotte.

L’artiste cherche actuellement une résidence dans le sud marocain afin de compléter la collection de robes géantes inspirées des vêtements traditionnels de cette région et pouvoir proposer une tournée de l’exposition complète dès l’été 2013 !

Portfolio

Article au format PDF