Sans titre

Accueil > Arts & Culture > Saison culturelle 2016 > Saison culturelle 2014 > Livre et débats d’idées > Les lauréats de la 21ème édition du Prix Grand Atlas

Les lauréats de la 21ème édition du Prix Grand Atlas

Suite à des délibérations serrées, nourries d’échanges passionnés entre les membres du jury :

Jean-Christophe RUFIN, académicien, écrivain, médecin et diplomate, Président du jury,
Assia BELHABIB, universitaire, docteur en littérature française et francophone,
Pierre ASTIER, agent littéraire et fondateur des éditions Le Serpent à plumes
Kenza SEFRIOUI, critique littéraire, lauréate du Prix Grand Atlas 2013.
Ahmed ABBOU, directeur de la librairie La Virgule à Tanger,

Les lauréats du Prix Grand Atlas 2014 dédié à la fiction sont :

Prix Grand Atlas Littérature est décerné à Nos plus beaux jours, Moha SOUAG, Sirocco, 2014

JPEG - 59.1 ko
Nos plus beaux jours - Moha Souag

Écrivain amazigh de langue française, Moha Souag, selon Salim Jay, dans son Dictionnaire des écrivains marocains, écrit avec « une connaissance vraie des milieux qu’il évoque, un respect pour les protagonistes de la fable qu’il concocte la mesure juste des pesanteurs de la société, du poids de l’histoire, les contraintes subies et de l’espoir préservé ».

Dans ‘Nos plus beaux jours’ il peint deux femmes, flamboyantes, rebelles. Le narrateur journaliste rencontre la première, Mouna, dans le train qui le mène vers la deuxième, Fadela. Un croisement entre Rabat et Marrakech.
Un point commun entre ces deux femmes : la danse. Fadela, a vu tous ses rêves brisés par la mesquinerie des normes sociales ; Mouna, née peut-être à un meilleur moment, assume avec une force tranquille, ses audaces et sa liberté.

Prix Grand Atlas Littérature de jeunesse est décerné à Hdidane le rusé, Halima HAMDANE et Laure GOMEZ, Yomad, 2014

JPEG - 114.5 ko
Hdidane le rusé - Halima Hamdane

Halima Hamdane est née au Maroc où elle fait des études de lettres et accède au poste de professeur de français au collège puis au lycée. Elle s’installe en France en 1986 et sera chargée de cours de méthodologie à la faculté d’Evry Val d’Essonne.

Hdidane le rusé : Depuis toujours, Ali rêve de partir à la Mecque à pied. Un jour, il est enfin prêt à partir. Alors, ses trois fils le supplient de l’emmener avec lui, l’aîné, le cadet et le petit Hdidane, tous obtiennent gain de cause, à condition qu’ils marchent sans s’arrêter ni se plaindre.

Pour la deuxième fois en 2014, le grand public a voté sur Culturethèque, médiathèque numérique de l’Institut français du Maroc et les étudiants des universités marocaines ont également distingué leurs lauréats pour le Prix Grand Atlas 2014. Leurs choix se sont portés sur les mêmes ouvrages.

Les lauréats du « Prix Culturethèque » et du « Prix étudiants » sont :

Pour la catégorie Littérature : Le dernier salto, Abdellah BAIDA, Marsam, 2014

JPEG - 352.3 ko
Le dernier Salto - Abdellah Baida

Professeur à l’université Mohamed V de Rabat, Abdellah Baïda est chercheur en littératures, écrivain et critique littéraire. Il a publié divers travaux portant sur plusieurs aspects des littératures de langue française.

Au centre de ce récit qui remonte le cours du temps, Abdellah Baïda a placé une figure, un exploit, une échappée : le salto. Ce saut arrière, dont le narrateur a toujours rêvé, comme un défi aux lois de la pesanteur, il n’y parvient qu’au crépuscule de sa vie. Le salto lui permet d’échapper aux vicissitudes du quotidien, comme cette collision avec une voiture. Seule son âme a accompli le saut salvateur, et c’est là l’essentiel.

Pour la catégorie Jeunesse : Hdidane le rusé, Halima HAMDANE et Laure GOMEZ, Yomad, 2014

JPEG - 114.5 ko
Hdidane le rusé - Halima Hamdane

Article au format PDF