Sans titre

Accueil > Arts & Culture > Programmation culturelle > Le trio Daniel Mille, Driss El Maloumi, Grégoire Korniluk en tournée (...)

Le trio Daniel Mille, Driss El Maloumi, Grégoire Korniluk en tournée !

VU D’AGADIR : IMPRESSIONS SUR LA PREMIÈRE DE LA TOURNÉE DU TRIO - par la journaliste Dina Keryo

A Casablanca (15 avril), Khouribga (16 avril), Meknès (17 avril), Oujda (18 avril) et Tétouan (21 avril)

Après une semaine de résidence à l’Institut français d’Agadir, a eu lieu ce mardi 14 avril à Agadir la première date de la tournée marocaine du trio de musiciens Daniel Mille (accordéon), Driss El Maloumi (oud), et Grégoire Korniluk (violoncelle).

Une première collaboration entre des artistes de renom, qui ont réussi à faire naître une harmonie musicale étonnante entre leurs différents univers, enchantant les spectateurs par l’originalité de leur trio et la qualité de sa musique. Glanant des morceaux dans leurs répertoires respectifs, ils ont relevé le défi de les revisiter ensemble.

L’aventure ne les effraie pas. Virtuoses de leurs instruments, ces trois artistes n’hésitent pas à s’engager sur des routes jusqu’alors inexplorées depuis les premières heures de leur parcours musical. Tournés vers la découverte et l’échange, il semblait naturel que la réunion de ces artistes, qui se refusent à rester cantonnés dans un seul registre, engendre une rencontre humaine et musicale riche.

La surprise du spectateur n’en est pas moindre, devant la beauté des mélodies, portés par des rythmes entraînants, de l’oriental au classique, en passant par le baroque...

La complicité des musiciens emporte le spectateur dans un jeu musical à trois, dans lequel les artistes jouent tantôt à l’unisson, tantôt s’écoutent et s’admirent, se mettant de coté pour laisser la virtuosité de l’un s’exprimer. S’invitant les uns les autres vers leurs univers, les influences se mélangent et se répondent.

Le violoncelle et l’accordéon accompagnent Driss El Maloumi lorsqu’il fait résonner sur ses cordes les sons de l’Orient. Son oud est mis parfois en sourdine pour laisser se développer le timbre classique du violoncelle.
Les premiers surpris par la magie de cette rencontre musicale sont les artistes qui tentent d’expliquer cette symbiose par le respect réciproquement ressenti, et l’envie d’explorer de nouveaux horizons.

Après ce premier concert à Agadir, le trio s’embarque pour une tournée dans cinq villes au Maroc : Casablanca (15 avril), Khouribga (16 avril), Meknès (17 avril), Oujda (18 avril) et Tétouan (21 avril).

Il semble qu’ils aient envie, après leur tournée au Maroc, de relever de nouveaux défis en poursuivant leur collaboration. Pourvu que cette envie demeure, nous aurons de nouveau le plaisir de les écouter jouer ensemble.

Portfolio

Article au format PDF