Sans titre

Accueil > Arts & Culture > Saison culturelle 2016 > Saison culturelle 2014 > Les Nuits du ramadan > Les Nuits du Ramadan

Les Nuits du Ramadan

Musiques et danses du monde

Après le succès de l’édition 2012, la Saison Culturelle France-Maroc présente pour la deuxième année consécutive des animations en soirées durant le mois du Ramadan, partout dans le Royaume. De belles soirées en perspective plus de 100 000 spectateurs sont attendus durant ce mois de convivialité et de partage !

En 2012, les Nuits du Ramadan ont offert une programmation riche et variée dans 8 villes du littoral atlantique : 150 artistes en tournée, 33 concerts, 92 000 spectateurs.

JPEG - 1.1 Mo
Thierry Robin, Nuits du Ramadan 2012

Cette année, ces Nuits s’étendent à tout le Royaume : Agadir, Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Rabat, Safi, Tanger et Tétouan. Elles s’articuleront autour des cultures musicales du pourtour méditerranéen : Algérie, Egypte, Espagne, France, Palestine et Tunisie, enrichies par la présence d’un groupe venu de Mongolie. Sonorités orientales, maghrébines, flamenco, soul, fusion, danse traditionnelle seront à l’honneur. Les rythmes, placés sous le signe du métissage culturel, transcendent ainsi les frontières.

Ce festival illustre pleinement le rôle de « passeur » culturel dans lequel s’inscrit l’Institut français du Maroc : construire des ponts et permettre des échanges entre univers artistiques différents.

Les artistes en tournée durant les Nuits du Ramadan 2013 :
* Emel Mathlouthi, Tunisie (Trip Hop, électro, sonorités orientales)
* Le Trio Joubran, Palestine (Oud)
* Manuel Delgado, Espagne (Flamenco)
* Marianne Aya Omac, France (Soul, gospel)
* Orchestre National de Barbès, France (Châabi, raï)
* Egyptian project, Egypte (Fusion, entre sonorités traditionnelles et musique électro-acoustique)
* Egschiglen, Mongolie (Chants et danse traditionnels de Mongolie)

Consultez le programme :

PDF - 1.4 Mo
Nuits du Ramadan 2013

Portfolio

Emel Mathlouthi Le Trio Joubran Manuel Delgado Marianne Aya Omac

Article au format PDF