Chorégraphe : Fouad Boussouf

Interprètes : Elias Ardoin, Sami Blond, 

Mathieu Bord, Maxime Cozic, Yanice Djae, Loïc Elice, Justin Gouin

Assistant chorégraphie : Bruno Domingues Torres

Lumière : Fabrice Sarcy

Costumes et scénographie : Camille Vallat 

Son et arrangements : Roman Bestion, Fouad Boussouf, Marion Castor

Sept hommes exaltent la puissance du collectif dans une danse intense et acrobatique.

Leur moteur ? Le rythme ! Incessant, obsédant, il fait surgir l’ébullition et insuffle l’énergie aux corps. Näss est un dialogue entre les danses et musiques traditionnelles d’Afrique du Nord, qui ont bercé l’enfance du chorégraphe, et leur réécriture à l’aune des cultures urbaines qu’il a découvertes et embrassées en France. À la lisière entre le profane et le sacré, entre la modernité effrénée et l’attachement aux rites qui lui font encore rempart, Näss ose et confronte ces états de corps contradictoires, et affirme le syncrétisme de la dimension populaire et urbaine de la danse hip-hop. Elle interroge ses racines et propose de les replacer dans son cheminement jusqu’à nos pratiques actuelles. Les cadences des danses traditionnelles marocaines et le mysticisme de la tradition Gnawa, ont été des sources d’inspiration essentielles. Näss revêt donc une dimension universelle, la quête permanente des hommes vers un ailleurs, spirituel ou physique avec comme langage commun le rythme, celui qui unit et déplace les corps. Fouad Boussouf revendique ainsi haut et fort une danse hip-hop connectée à ses racines tribales et africaines.