Evènements
Du
jeudi 09 mai
Au
mercredi 15 mai

► Jeudi 9 et vendredi 10 mai à Kénitra, Tétouan et Oujda
► Jeudi 9 mai à Tanger
► Vendredi 10 et samedi 11 mai à Casablanca et Fès
► Samedi 11 mai à Rabat
► Samedi 11 et Dimanche 12 mai à El Jadida et Meknès
► Dimanche 12 mai à Essaouira et Marrakech
► Mardi 14 mai à Agadir

Un dialogue entre les musiques du monde

Du 9 au 15 mai 2019, les Nuits du Ramadan proposeront des concerts aux sonorités rock oriental, blues, raï, gnawa, fanfare et bikutsi. L’étoile montante Elida Almeida, l’incontournable duo Aziz Sahmaoui et Hassan Boussou, le talentueux Djam, l’électrique Lornoar et la festive Fanfare Couche-Tard seront les têtes d’affiche de ce festival.

Réunissant des musiciens venant de différents horizons, qui tournent de ville en ville et se croisent au gré des concerts, ce festival unique en son genre met en avant les valeurs universelles de dialogue, de respect, de tolérance et de partage.

Nées à El Jadida en 2007 et étendues au réseau de l’Institut français du Maroc depuis 2012, les Nuits du Ramadan accompagnent ce grand moment annuel de spiritualité qu’est le Ramadan à travers le dialogue des musiques du monde.

Artistes

DJAM

Ahmed Djamil Ghouli alias DJAM, est un auteur, compositeur et interprète de musique actuelle algérienne. Il est un artiste libre, engagé, complet.
Autoproduit, son premier album solo « #ZDELDEL » (2018) est très marqué par les influences africaines et reggae qui lui sont chères.

Lornoar

Originaire de Yaoundé au Cameroun, Lornoar est auteure, compositrice, interprète et danseuse aux influences afro-pop.

Aziz Sahmaoui & Hassan Boussou

Ces deux pointures de la musique Gnawa se réunissent pour créer une fusion entre tradition et modernité. Ils explorents les origines gnawas et proposent une fusion des mélodies et rythmes d’Afrique, teintée d’un souffle occidental.

 

 

Fanfare Couche-tard

Multi-instrumentistes passionnés par les musiques de la Bretagne à la Turquie et profondément influencés par les mouvements électroniques, les cinq musiciens de la Fanfare Couche-Tard nous entrainent dans un songe éveillé peuplé de rires, de danses et d‘humour. Nourri par les multiples influences qui le composent, le groupe a développé un style personnel et pourtant fédérateur : des rythmiques solides et dansantes côtoient ainsi des thèmes musicaux variés et évocateurs.

Elida Almeilda

Elida séduit dès son premier album et sa chanson « Nta Konsigui » avec sa voix chaude et suave à la fois, capable d’exulter avec puissance. Dans son second album « Kebrada », elle affirme son identité africaine, assaisonnant d’énergie latine les rythmes capverdiens batuque, funaná, coladera ou tabanka. Son tempérament fougueux et sa joie de vivre  n’empêchent pas une critique sociale qui se manifeste dans des balades nostalgiques aux accents pop.

Partager :