Annoncée par le Premier ministre français, Edouard Philippe, lundi 19 Novembre, cette nouvelle stratégie repose sur l’amélioration des conditions d’accueil des étudiants étrangers en France, une meilleure équité financière avec notamment une hausse des droits d’inscription pour les étudiants extra-européens conjuguée à une forte augmentation du nombre de bourses et enfin un plus grand soutien de la mobilité des établissements français à l’étranger.

Voici des éléments de réponse aux nombreuses questions qui ont été posées ces derniers jours :

Est-ce vrai ? Est-ce officiel ?

La nouvelle stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux « Bienvenue en France » annoncée ce lundi 19 Novembre est officielle.

Il s’agit d’une stratégie globale pour :

  1. Simplifier la politique des visas
  2. Doubler les formations en anglais
  3. Créer un label pour améliorer la qualité de l’accueil et faciliter les procédures administratives des étudiants internationaux
  4. Instaurer une équité financière dans les droits d’inscription et augmenter les bourses d’études
  5. Se rapprocher de l’étudiant en soutenant la mobilité des établissements français eux-mêmes à l’étranger

L’augmentation des frais d’inscriptions : c’est pour qui ? c’est pour quelle formation ?

Les étudiants internationaux qui ne sont pas ressortissants d’un pays de l’Espace économique européen ou de la Suisse et qui s’inscrivent pour la première fois dans un cycle supérieur de formation en France (licence, master ou doctorat) seront amenés à acquitter des frais d’inscription annuels correspondant au tiers du coût réel de la formation, l’Etat français prenant à sa charge les 2/3 restants. Ces frais d’inscription s’établiront désormais à 2 770 € en Licence et 3 770 € en Master et Doctorat.

Sont concernés :

  • Les établissements publics connectés ou non avec Campus France
  • Les étudiants admis en CPGE dans la mesure où ils doivent s’inscrire parallèlement à l’université
  • Les étudiants admis en DUT
  • Les étudiants étrangers déjà en France qui changeront de cycle d’études
  • Les étudiants admis dans des écoles d’ingénieur sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) (en attente de réponse pour les écoles sous la tutelle d’autres ministères comme celui de l’Industrie ou de la Culture)

Ne sont pas concernés :

  • Les étudiants étrangers déjà engagés dans un cycle d’études en France , pour le cycle en cours (seuls ceux qui changeront de cycle sont concernés)
  • Les étudiants admis en BTS
  • Les étudiants déjà en L1 en France souhaitant se réorienter dans une autre L1
  • Les boursiers du gouvernement français (à noter que ces bourses peuvent n’être qu’annuelles)
  • Concernant les étudiants en échange, les universités et les écoles conserveront la possibilité de prévoir, dans le cadre d’accords bilatéraux, que les étudiants accueillis à ce titre acquittent, sous réserve de réciprocité, le même montant de frais d’inscription que les étudiants européens

C’est pour quand ?

Cela concerne la rentrée de septembre 2019.

C’est combien ?

Les frais d’inscription s’établiront désormais à 2 770€ par année de licence et 3 770€ par année de Master et Doctorat.
Il s’agit des frais pour une année. Il faut les payer chaque année.
Les frais de dossier de candidature de Campus France restent inchangés, ils sont de 1900 MAD.
Il convient de vérifier les tarifs sur les sites des établissements.

Retrouvez l’ensemble des mesures de la stratégie nationale d’attractivité des étudiants internationaux dans le dossier de presse.

Partager :