Musique

Les week-ends de l’OPM

Fruit de la collaboration entre l’Institut français de Casablanca et l’Orchestre Philharmonique du Maroc, ces concerts ont pour vocation d’ouvrir la musique classique au plus grand nombre et à tous les publics, notamment les plus jeunes. Véritables moments intimistes, ces concerts en petite formation favorisent les individualités des musiciens de l’orchestre et permettent une plus grande proximité avec le public auquel ils introduisent les œuvres et donnent des clés d’écoute.

Duos, trios, quatuors ou quintettes, découvrez la saison de musique de chambre de l’Orchestre Philharmonique du Maroc !

Programme :

J. Haydn, quatuor à cordes opus 73 n° 3

L.V. Beethoven, quatuor à cordes opus 18 n° 4

Avec :

Farid Bensaïd, violon // Mohammed El Hachoumi, alto // Abir Abassi, alto // Abdessamad Elassali, violoncelle // Yassine Benhissoune, violon

Titulaire d’un premier prix de conservatoire en violon au conservatoire national de musique de Rabat en 1979, Farid Bensaïd a ensuite intégré le conservatoire National de Musique de Sceaux (Paris) où il a obtenu un diplôme en violon et en musique de chambre (1984).

Il créé en 1996, l’Orchestre Philharmonique du Maroc, association à but non lucratif reconnue d’utilité publique, composée de 80 musiciens professionnels, dont il est le Président et Violon Solo. La Fondation Ténor pour la Culture qu’il a créée en 2007 et qu’il préside gère d’autres grands projets culturels tels que l’Orchestre Philharmonique du Maghreb, le Chœur Philharmonique du Maroc, le Concours International de Musique du Maroc, le concept Musique & Acolytes ou encore les EIMD (Ecole Internationale de Musique et de Danse) de Casablanca et Rabat qui forment chaque année plus de 1500 élèves.

Enfin, il a fondé en 2021 le projet socioculturel Mazaya, qui offre une formation professionnelle dans les métiers de la musique à de jeunes enfants déscolarisés et issus de milieux défavorisés. Ce programme, soutenu par l’INDH (Initiative pour le Développement Humain) accueille en permanence 70 élèves dans son école basée à Rabat.

A l’international, il est depuis 2007 1er Violon au sein de l’Orchestre français Pasdeloup, qui donne régulièrement des concerts à la salle Pleyel, au Châtelet, puis à la nouvelle Philharmonie de Paris.

En 2016, Farid Bensaïd a été décoré par la République française et a reçu l’insigne de « Chevalier des Arts et des Lettres ».

Il commence le violon à l’âge de 12 ans au Conservatoire Militaire de Salé. Très jeune, il intègre le pupitre de violon de l’Orchestre Philharmonique du Maroc, tout en poursuivant ses études au Conservatoire National de Rabat où il obtient son Premier Prix au violon en 2003, et son Prix d’Honneur en 2005.

C’est à Dijon qu’il se perfectionne et obtient son DEM de violon et un Premier Prix de musique de chambre. Mohammed intègre en parallèle l’Orchestre de l’Opéra de Dijon Bourgogne.

En 2008, la découverte de l’alto lui vaut d’intégrer la Haute Ecole de Musique de Genève (Suisse). Il poursuit l’étude de ce 2ème instrument, et obtient son Diplôme d’Alto au Conservatoire de Dijon.

Que ce soit au violon ou à l’alto, Mohammed participe en tant que chambriste à de nombreux festivals internationaux ; sa carrière de musicien d’orchestre le mène à jouer au sein de l’Orchestre Pasdeloup et l’Orchestre Pelleas à Paris, à être violon solo de l’ensemble Orchestral de Dijon Bourgogne, et de l’Orchestre Symphonyat.

Depuis 2016, Mohammed El Hachoumi est alto solo de l’Orchestre Philharmonique du Maroc et professeur de violon, d’alto et de musique de chambre au sein de l’École Internationale de Musique de Danse, ainsi qu’au sein du programme socioculturel Mazaya porté par la Fondation Ténor pour la Culture.

Il débute le violoncelle à l’âge de 10 ans, au sein du programme socioculturel Mazaya porté par la Fondation Ténor pour la Culture.

Il obtient plusieurs premiers prix de violoncelle au Concours National de Musique du Maroc, et obtient le diplôme du Conservatoire National de Musique et d’Art Chorégraphique de Rabat.

En 2018, il se perfectionne auprès de Philippe Tribot au sein de l’Académie des Arcs à Bourg-Saint-Maurice en France. En 2020, il intègre l’Orchestre Philharmonique du Maroc avec lequel il a eu l’occasion de collaborer sous la direction de plusieurs chefs internationaux, dont Olivier Holt, Jean-Claude Casadesus et Hervé Niquet.

Depuis cette année, il est professeur assistant de la classe de violoncelle au sein du programme socioculturel Mazaya, et professeur à l’Ecole Internationale de Musique et de Danse à Casablanca et Rabat.

Abir Abassi commence l’alto à l’âge de 10 ans au sein du programme socioculturel Mazaya, dans la classe de Mohammed El Hachoumi.

Elle obtient plusieurs premiers prix au Concours National de Musique du Maroc (2018 et 2021) et est diplômée du Conservatoire National de Musique et d’Arts Chorégraphiques de Rabat qu’elle obtient en 2020 avec la mention très bien.

Depuis octobre 2021, Abir est altiste titulaire au sein de l’Orchestre Philharmonique du Maroc. En 2022, elle a été sélectionnée pour jouer avec l’Orchestre Pasdeloup à la Philharmonie de Paris et au festival de la francophonie à Orléans.

Il a commencé le violon à l’âge de 11 ans au sein du programme socioculturel Mazaya, dans la classe de Mohammed El Hachoumi.

Il obtient plusieurs premiers prix de violon au Concours National de Musique du Maroc (2016 et 2021) et est diplômé du Conservatoire National de Musique et d’Arts Chorégraphiques de Rabat qu’il obtient en 2020.

Depuis septembre 2022, Yassine est violoniste titulaire au sein de l’Orchestre Philharmonique du Maroc

Restez connecté

M’abonner à la newsletter