Initialement basé au campement Darwin à Bordeaux, le studio HURLU envisage le design sous une perspective sociologique, écologique et technique. Au Maroc, Laura Iriart et Arthur Trichelieu repensent la complémentarité entre artisan et designer, le temps d’une résidence à l’Institut français de Tétouan. A travers le projet ALBILASTIK, le duo imagine des objets conçus en réponse aux problématiques environnementales, pour améliorer le cadre de vie des citoyens et renforcer la gestion durable des ressources naturelles locales.

Conscient du rôle du design pour le développement social, écologique et la valorisation de l’héritage d’artisanat local, HURLU s’imprègne des besoins de la société et de son environnement afin d’imaginer de nouvelles créations pour les Tétouanais. En expérimentant des processus de recyclage, ils produisent à partir de déchets quotidiens des designs innovants qui s’inscrivent dans une démarche durable. HURLU s’engage à perpétuer la tradition esthétique et les pratiques locales en collaborant avec des artisans de la médina.

Après avoir été collectés dans la ville et ses alentours, les débris de plastiques ont ensuite été broyés, fondus dans un four traditionnel, et mis en forme à l’aide d’une presse. Au cours d’une série de workshops, des étudiants en design de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan ont accompagné les deux designers dans le processus de transformation, d’imagination, de conception et de production des objets.

Les pièces éco-conçues durant la résidence ont été présentées aux artisans de Tétouan, avec qui Laura, Arthur, et les élèves de l’école des Beaux-Arts ont collaboré afin d’imaginer de nouveaux designs. Des étudiants du Département Design Publicitaire de l’INBA ont également participé au projet en réalisant la communication autour du vernissage et de l’exposition qui clôturait la résidence.

Le projet ALBILASTIK a été présenté lors d’un vernissage, le 3 novembre 2017 à la galerie des Beaux-Arts de Tétouan.

Les collaborations nées de ce travail se poursuivront à travers des projets futurs, menés par les étudiants des Beaux-Arts qui continueront d’imaginer, d’expérimenter et de produire aux côtés des artisans locaux.

 

Découvrez toutes les images de la résidence ci-dessous :
Résidence Albilastik

Partager :