lundi 05 févr.
17:00:00
Académie Hassan II des Sciences et Techniques - Rabat
lundi 26 mars
17:00:00
Académie Hassan II des Sciences et Techniques - Rabat
lundi 09 avril
17:00:00
Académie Hassan II des Sciences et Techniques - Rabat
lundi 14 mai
17:00:00
Académie Hassan II des Sciences et Techniques - Rabat

L’Ambassade de France au Maroc et l’Institut français du Maroc organisent chaque année avec l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques, un cycle de conférences scientifiques à Rabat. Cette année, le cycle de conférence comptera sur la présence de 4 éminents chercheurs.

 

Prochain rendez-vous et dernière conférence du cycle :

« Sciences souterraines : les signaux du silence »

Lundi 14 mai 2018 à 17h

Intervenant : Georges WAYSAND, Physicien, Directeur de recherche au CNRS et fondateur du Laboratoire Souterrain Bas Bruit

À 518 mètres sous terre, 60 km à l’est d’Avignon, sans nuisance d’activités humaines à 2km à la ronde, le Laboratoire Souterrain Bas Bruit (LSBB) vingt ans après sa création reste une installation sans pareille, tant par son histoire que par les premières découvertes scientifiques déjà obtenues et les programmes scientifiques en cours.

Son histoire c’est le cas unique en Europe de conversion d’une installation militaire, en l’occurrence le poste de contrôle de tir n°1 des missiles du plateau d’Albion en un laboratoire interdisciplinaire. Au LSBB, il s’agit de prendre en compte à tout instant que ce qui a l’air d’un bruit parasite et inutile pour une expérience est bien souvent un signal utile pour une autre ou l’indice de nouveaux phénomènes à observer en tant que tels : les signaux du silence.

Les premières découvertes scientifiques du LSBB concernent la physique des particules avec l’observation magnétique de la mésopause, zone frontière entre atmosphère et ionosphère à 90 km au-dessus de nos têtes. Par cette observation, des séismes du monde entier et de grandes premières instrumentales et protocoles expérimentaux en sismologie, hydrogéologie etc… sont occasionnellement détectés. Le projet d’une construction d’un détecteur d’ondes gravitationnelles MIGA (Matter-wave laser Interferometer Gravitation Antenna) a également été lancé au LSBB.

 

Entrée libre et gratuite !

 

À propos de Georges WAYSAND :

 

Ingénieur Supélec, Georges Waysand a été admis au CNRS en 1968 dans le groupe de supraconductivité de Pierre-Gilles de Gennes après une thèse en pompage optique. En 1972, il obtient le diplôme de Docteur d’État pour l’étude de supraconducteurs à champ magnétique critique élevé de type II, utilisés dans les aimants supraconducteurs (IRM en médecine, accélérateurs de particules dans la physique des hautes énergies). Il s’oriente ensuite vers la réalisation de dispositifs permettant l’observation en temps réel de supraconducteurs dits de type I (à faible champ magnétique critique comme les métaux mous (étain, indium, mercure).

Georges Waysand est l’instigateur d’une première expérience hors faisceau au CERN ainsi que de la réalisation d’un détecteur de particules au synchrotron DESY de Hambourg. Il est également le créateur de l’équipe de « supraconductivité métastable » au Groupe de Physique des Solides de l’École Normale Supérieure à Jussieu et fondateur du Laboratoire Souterrain Bas Bruit de Rustrel-Pays d’Apt.

Il a enseigné à l’Université Paris VIII (science et société), à Supélec, à l’Université de Massachusetts et à l’École de Mines de Nancy et effectue de nombreux séjours de travail à l’étranger. Il est parallèlement membre du comité de direction scientifique et technique du LSBB ainsi que d’un groupe de travail sur les ordinateurs supraconducteurs.

Il est auteur ou co-auteur de plus d’une centaine de publications (La guerre du Froid, une histoire de la Supraconductivité – Seuil, 1997, The Cold Wars, etc… – Rutgers University Press, 2003) et responsable de la réédition en 2011 par les éditions Hermann de l’ouvrage Une conception nouvelle de la Supraconductibilité, texte des conférences de Fritz London en 1935 démontrant que la supraconductibilité est un état quantique macroscopique.

 

 

Programme 2018 :

  • Lundi 5 février 2018, Antoine Letessier-Selvon, Membre fondateur de l’observatoire Pierre Auger, nous parlera des « Rayons Cosmiques d’Ultra Haute Energie ».
  • Lundi 26 mars 2018, Jean-Gabriel GANASCIA, Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie et président du comité d’éthique du CNRS, abordera le thème de l’Intelligence Artificielle au cours de sa conférence « Renaissance et promesses actuelles de l’intelligence artificielle ».
  • Lundi 09 avril 2018, Sylviane MULLER, Directrice du laboratoire d’immunologie et de chimie thérapeutique du CNRS à Strasbourg et finaliste du Prix de l’inventeur européen, nous parlera de « Traiter le Lupus sans effet secondaire : de l’innovation fondamentale au médicament ».
  • Lundi 14 mai 2018, Georges WAYSAND, Physicien, Directeur de recherche au CNRS et fondateur du Laboratoire Souterrain Bas Bruit, abordera les « Sciences souterraines : les signaux du silence »
Partager :