Du
vendredi 22 déc.
Au
samedi 20 janv.

Artiste souiri, Mohamed Zouzaf s’inspire de son environnement pour créer un univers de formes et de symboles, qui intrigue par son imaginaire énigmatique. Motifs géométriques, colorés ou monochromes, son travail puise dans de multiples inspirations, du graphisme des hiéroglyphes à la tradition des amazighs. Expressions d’une mémoire populaire ancestrale et d’un héritage culturel métissé, les tableaux de Mohamed Zouzaf témoignent des influences berbères et arabes du peintre et de la rencontre des deux cultures. Au pétillement des couleurs suggéré par la vitalité du monde marocain et de la ville d’Essaouira, se mêlent les symboles des ornements berbères et les signes du monde arabe. Dans cet espace féerique naissent des personnages et des histoires, que chaque tableau, chaque série, raconte à sa manière.

Accueillies à l’Institut français d’Essaouira du 22 décembre 2017 au 20 janvier 2018, les œuvres de Mohamed Zouzaf fascinent par leurs savantes compositions, nées de brou de noix ou de mystérieux tracés à la peinture acrylique. Dans sa démarche, il porte une attention toute particulière au support : peinture sur toile, carton, bois ou peaux de chèvre marouflées. Son approche révèle la maîtrise de diverses techniques issues du savoir-faire et du patrimoine local.

Les séries « 2016 » et « 2017 », présentées à l’Institut français d’Essaouira, rendent compte de l’ensemble du travail de Mohamed Zouzaf au cours des dernières années. Toujours poétiques, les séries des tableaux de Mohamed Zouzaf sont chacune source d’exploration et de nouvelles interprétations. Le souffle est sans cesse renouvelé, se muant dans l’expérimentation de support ou de techniques inédits.

« Mohamed Zouzaf fait partie de cette catégorie d’artistes qui se mettent au service de la création artistique. Natif d’Essaouira, en 1955, où il vit et travaille pratiquement retiré dans une profonde affinité spirituelle avec sa ville natale, cet artiste peintre autodidacte passionne par les signes et les symboles qu’il transpose de manière rituelle et immuable depuis de très nombreuses années, sur des peaux en cuir savamment travaillées ». Le Matin.ma

Le parcours artistique de Mohamed Zouzaf sillonne les continents, avec une participation à de multiples expositions collectives au Maroc, en Tunisie, en France, en Autriche, en Suède, en Autriche et aux États-Unis. Dès les années 80, il expose dans des galeries à Essaouira, à Casablanca et à Rabat, et présente ses tableaux en France et en Belgique dans le cadre d’expositions permanentes, de 1993 à 1995.

Un subtil travail autour des signes et des symboles à venir découvrir dès le 22 décembre 2017, à l’occasion d’un vernissage à l’Institut français d’Essaouira.
Puis jusqu’au 20 janvier dans la galerie et le patio de l’Institut.

Accès libre et gratuit
Vernissage le 22 décembre 2017 à 19h

Galerie de l’Institut

Partager :