mercredi 23 oct.
19:30
Salle Beckett, Institut français de Tanger
jeudi 24 oct.
19:00
Institut français de Tétouan
samedi 26 oct.
19:00
Institut français de Meknès
mardi 29 oct.
19:00
Dar Batha, Fès

Du 23 au 29 octobre 2019, l’Institut français du Maroc accueille la lecture dessinée du récit d’Agatha Christie La romancière et l’archéologue à Tanger, Tétouan, Meknès et Fès.

Connue dans le monde entier comme la Reine du crime et la créatrice des savoureux personnages d’Hercule Poirot et de miss Marple, Agatha Christie reste moins connue pour sa passion pour l’archéologie.

Sur scène, la comédienne Lisa Schuster relate cette tranche de vie de l’auteur avec brio et légèreté, accompagnée des dessins réalisés en direct par Joël Alessandra, auteur de bande-dessinées. La mise en scène est signée Olivia Burton.

Un récit de voyage passionnant

Publié en 1949 sous le titre Come, tell me how you live, La Romancière et l’archéologue offre une chronique de cinq saisons de fouilles en Mésopotamie dans les années 30. Agatha y raconte avec un sens de l’observation aigu et un humour inoxydable les aléas des voyages et des fouilles archéologiques. Elle y brosse des portraits hauts en couleurs et s’intéresse à tout ce qu’elle croise. Rien ne lui échappe : les archéologues obsessionnels, les douaniers turcs, les postes et banques syriennes, de vieux sages, un cheikh local vénal, une mère maquerelle bigote…

Derrière le style alerte et le sens de l’autodérision, se dessine le portrait d’une femme aventureuse, s’adaptant à toutes les situations, même les plus inconfortables, ouverte et curieuse. Au fil des pages, on sent croître son attachement aux personnes et aux lieux découverts, son émerveillement devant les richesses de la région, passées et présentes.

Un dialogue entre la lecture et le dessin

La forme proposée est une lecture dessinée (sur le modèle des concerts dessinés). Sur le plateau, une comédienne, un dessinateur et un écran sur lequel sont projetées des images dessinées en direct ainsi que des dessins préenregistrés et légèrement animés.

Lisa Schuster interprète la narratrice et plusieurs des personnages croisés. Elle a peu ou prou l’âge de la romancière au moment où celle-ci commence à écrire ce journal : la quarantaine. Outre son expérience des plateaux, elle a pratiqué à maintes reprises cet exercice particulier de la lecture dans l’espace et s’y trouve très à l’aise. Son sens de l’humour et sa finesse dans le jeu rendent sensibles l’intelligence et la vivacité du récit d’Agatha Christie.

À ses côtés, un dessinateur, Joël Alessandra, habitué des concerts dessinés, grand voyageur, fait vivre en direct les aventures et les réflexions d’Agatha à travers des croquis en noir et blanc réalisés sur papier et retransmis sur grand écran via une caméra. Ceux-ci alternent avec des images en couleurs, préenregistrées, qui défilent doucement à la faveur de lents travellings. Personnages, paysages, sites de fouilles, objets… le dessin fait partager les trouvailles du voyage.

 

Partager :