Evènements

De mars à décembre 2019, l’exposition itinérante « Nouvelle génération, la bande-dessinée arabe » présente au Maroc les œuvres d’une quarantaine de bédéistes d’Algérie, d’Égypte, d’Irak, de Jordanie, du Liban, de Libye, du Maroc, de Palestine, de Syrie et de Tunisie. Ces artistes proposent de poser un regard nouveau sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2019.

Bande dessinée et politique

La bande dessinée arabe a évolué génération après génération, s’est adaptée au goût du public et à des situations politiques contrastées.  Peu à peu, de jeunes auteur.es, du Maroc à l’Irak, font connaître sa longue et riche histoire. Cette vague d’artistes trentenaires s’est en partie structurée dans des collectifs (Samandal au Liban, TokTok en Égypte, Skefkef au Maroc, Lab619 en Tunisie…). Tous témoignent avec force, humour, acuité et parfois rage de la situation dans leurs pays. Ils s’inscrivent dans la lignée des « printemps arabes », bien que quelques artistes aient précédé ces changements et les aient annoncés. Certains, tels que Comixs 4 Syria, continuent d’en témoigner au péril de leurs vies.

Éloignés des cercles officiels et des circuits de vente traditionnels, ces auteur.es évoquent le quotidien des grandes villes dans une démarche implicitement politique. Ils explorent les récits de l’intime avec audace, expérimentent dans la forme, mêlant la tradition du dessin arabe aux esthétiques des bandes dessinées occidentales, des mangas, du street art…

Les artistes exposés

Algérie : Mohamed Benameur, Nawel Louerrad, Rym Mokhtari, Kamal Zakour.
Egypte : Sherif Adel, Hanan Alkarargy, Magdy El Shafee, Migo, Deena Mohamed, Farid Nagy Mohamed Salah, Shennawy, Mohamed Tawfik, Ahmed Mahmoud Tawfiq, Twins Cartoon alias Mohamed El Seth & Haitham El Seth.
Irak : Hussein Adil, Raed Motar.
Jordanie : Mohamad Almuti alias Flyin’ Dutchman, Hassan Manasrah.
Liban : Zeina Abirached, Joseph Kai, Mazen Kerbaj, Omar Khouri, Lena Merhej, Fouad Mezher Jorj Abou Mhaya, Barrack Rima, Jana Traboulsi.
Libye : Habdullah Hadia
Maroc : Mehdi Anassi, Abid Ayoub alias Normal, Salaheddine Basti, Mohamed El Bellaoui alias Rebel Spirit, Omar Ennaciri, Hicham Habchi.
Palestine : Amer Shomali
Syrie : Salam Al Hassan, Albdulrazzak Alsalhani, Hamid Sulaiman.
Tunisie : Noha Habaïeb, Seif Eddine Nechi, Othman Selmi, Issam Smiri, Moez Tabia

Dates et lieux

Médiathèque de l’Institut français de Marrakech : du 5 au 30 mars
Institut français de Kénitra : du 19 mars au 12 avril
Institut français de Meknès : du 16 avril au 18 mai
Centre d’art moderne de Tétouan : du 24 avril au 19 mai
Galerie de l’Institut et Bastion Bab Marrakech, Essaouira : du 22 mai au 15 juin
Médiathèque de l’Institut français et Centre d’épanouissement de l’AREF, Fès : du 15 au 31 octobre
Institut français de Rabat : novembre
Théâtre Mohammed VI, Oujda : du 5 au 20 décembre
Institut français de Casablanca : décembre

Partager :