jeudi 20 juin
19:30
Salle Gérad Philipe, Rabat
jeudi 20 juin
19:00
Dar Batha, Fès
jeudi 20 juin
19:00
Cinéma Leila Alaoui, Marrakech
jeudi 20 juin
19:00
Institut français de Tétouan
lundi 24 juin
19:30
Théâtre 121, Casablanca
vendredi 28 juin
19:00
Institut français Agadir
jeudi 11 juil.
18:00
Institut français de Kénitra

A l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, l’Ambassade de France et l’Institut Français du Maroc organisent la projection du film Le Havre d’Aki Kaurismäki (2011) dans 7 villes du Maroc. Chaque projection sera suivie d’une discussion.

Synopsis

Marcel Marx gagne petitement sa vie comme cireur de chaussures dans la ville du Havre. Son quotidien s’organise autour de quelques repères familiers, presque familiaux : la boulangerie d’Yvette, qui lui fait crédit depuis longtemps, le café de Claire, et sa petite maison où sa femme, Arletty, lui prépare à manger et lui cire ses chaussures ! Mais la routine de cette existence simple va être bouleversée. Arletty est prise de douleurs terribles et le cache à Marcel. Sur le port, un conteneur suspect est ouvert devant la police et le Commissaire Monet : des Africains partis de Libreville, au Gabon, y ont voyagé clandestinement, espérant arriver à Londres. L’un d’eux s’échappe : ce jeune garçon perdu va heureusement croiser le chemin de Marcel. Celui-ci, comprenant la difficulté dans laquelle se trouve le gamin, lui tend la main. Bientôt, il le retrouve chez lui, dans la remise, et l’accueille pour de bon : Idrissa est son nom. Arletty n’est plus à la maison, elle a dû être emmenée à l’hôpital, où le docteur Becker juge son état très inquiétant. Marcel ne se doute pas du danger, et ignore aussi que son voisin a dénoncé la présence d’Idrissa à la police. Ce qu’il apprend grâce au Commissaire Monet, soucieux de le mettre en garde et pourtant chargé de trouver l’enfant. Marcel part à Calais, où il parvient à rencontrer le grand-père d’Idrissa, retenu dans un centre pour réfugiés. Reparti avec l’adresse de la mère de l’enfant, à Londres, Marcel entreprend de préparer une fuite en bateau. Pour financer ce voyage clandestin, un concert du rocker Little Bob est organisé, Marcel ayant redonné au musicien le goût de chanter en le réconciliant avec sa femme Mimi. Mais la traque de l’enfant continue. Monet se présente chez Marcel avant les policiers et  permet à Idrissa de fuir. Puis sauve encore la situation sur le port, empêchant la fouille du bateau dans lequel l’enfant peut  finalement partir. Marcel peut alors retourner à l’hôpital, où il découvre Arletty miraculeusement guérie, et très heureuse de  rentrer à la maison pour préparer le dîner.

Partager :