Cinéma

CINÉMA Cinéma en ligne : "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait" de Emmanuel Mouret

Dans l’attente de la réouverture de ses salles de cinéma, l’Institut français du Maroc présente les rendez-vous cinéma en ligne. Chaque 15 jours, retrouvez le meilleur du cinéma francophone, gratuitement ! En partenariat avec Crédit du Maroc. Pendant le mois du Ramadan, les séances auront lieu une fois par semaine.

Le mercredi 21 avril à 21h30, découvrez le film « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » de Emmanuel Mouret (France, 2020, 2h02)

Pour accéder à la séance, cliquez ici.

Catégorie
Drame, Romance
Réalisation
Emmanuel Mouret
Avec
Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne Nationalités
Nationalités
France
Durée
2h02
Langue
Français
Synopsis
Daphné, enceinte de trois mois, est en vacances à la campagne avec son compagnon François. Il doit s’absenter pour son travail et elle se retrouve seule pour accueillir Maxime, son cousin qu’elle n’avait jamais rencontré. Pendant quatre jours, tandis qu'ils attendent le retour de François, Daphné et Maxime font petit à petit connaissance et se confient des récits de plus en plus intimes sur leurs histoires d'amour présentes et passées...

« Les hirondelles de Kaboul » de Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec (2019)

Diffusion en ligne mercredi 28 avril à 21h30.

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et la misère quotidiennes, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

« Une urgence ordinaire » de Mohcine Besri (2019)

Diffusion en ligne mercredi 5 mai à 21h30.

Driss et Zahra, parents d’un petit Ayoub âgé de six ans, quittent en urgence leur village de pêcheurs pour conduire leur fils à l’hôpital de Casablanca. Driss y retrouve son frère, Houcine, avec lequel il est en conflit depuis des années. Le médecin diagnostique un grave problème
cérébral. Il faut opérer Ayoub immédiatement et ses chances de survie sont faibles. C’est le début d’une longue et douloureuse remise en question pour les parents. Sont-ils prêts à tout faire pour sauver la vie du petit garçon ?

Restez connecté

M’abonner à la newsletter