Du
vendredi 30 nov.
18:30

Au
jeudi 20 déc.
18:30

Dans le cadre de la Saison Culturelle France-Maroc 2018, L’Institut Français du Maroc, site de Fès organise Les Rencontres Internationales de la Photo de Fès sous le thème : « Par-delà les territoires »– 11eédition, du 30 novembre au 20 décembre 2018.

21 artistes de 13 nationalités

L’édition 2018 se propose d’interroger le médium, d’explorer la notion de territoire et les nouveaux usages de la photographie contemporaine. La direction artistique a été confiée cette année à Mohamed Thara, artiste plasticien, enseignant chercheur à l’Université de Bordeaux-Montagne et membre associé au laboratoire de recherche transdisciplinaire CLARE-ARTES de l’Ecole Doctorale Montaigne-Humanités. Comme chaque édition, de multiples activités sont proposées aux férus de la photo, dont des expositions, des projections, des ateliers et des débats. Les expositions sont présentées dans divers espaces culturels disséminés entre ville nouvelle et médina autour du thème « Par-delà les territoires ». Il s’agit de multiplier les croisements de regards en un système d’échange d’un lieu à l’autre. En établissant des passerelles entre les scènes française et marocaine.

La question des « territoires » au cœur de cette édition

Cette édition déploie un ensemble de photographies qui montrent la pluralité des formes d’expression actuelles. Les photographies portent la trace <et exhibent des territoires aux équilibres précaires, en tension entre l’accablement des sols et la liberté des sommets. À partir de cela, les frontières deviennent incertaines, les catégories s’abolissent. La photographie comme le territoire est l’objet d’incessantes métamorphoses, les délimitations et les lignes de démarcation, intérieures ou extérieures sont questionnées par les artistes dans un double mouvement d’appartenance et de décentrement.

« À voir autrement, on voit autre chose », expliquait Heinrich Wölfflin. C’est précisément cette « autre chose » que cherche cette année les Rencontres de Fès qui sont un observatoire des pratiques photographiques et de la création actuelle, elles sont aussi une ouverture sur le monde. En faisant circuler des images, cette édition entend faire circuler des idées et créer de nouvelles dynamiques. Les photographes sont des raconteurs d’histoires et des explorateurs à la recherche de nouveaux territoires, ils témoignent des bouleversements du monde et questionnent le médium.

Une incitation à la réflexion et à l’action

En réunissant une cosmologie visuelle complémentaire, et des œuvres aux préoccupations proches, l’exposition « Par-delà le territoires » entend interroger la photographie de territoires et la restituer à l’intérieur du vaste champ de la pratique contemporaine ou les images dialoguent les unes avec les autres au sein de l’espace géographique. Tout territoire est une frontière, il construit et déconstruit, entre ligne de fuite, fissure, fracture, bord, il crée marge, clôture, zone, ghetto. Comment passer d’ici à là-bas ? Entre là-bas et ici ? Entre le dehors et le dedans ? Le péril est en effet au cœur de la traversée. On oublie qu’un territoire est presque toujours le théâtre de conflits personnels ou collectifs, visibles ou invisibles.

Les Rencontres de la Photo  tenteront de repérer les « troubles de la territorialité » et d’inclure le spectateur dans un dispositif ouvert à d’autres récits possibles. La question de l’expérience du territoire traverse toute l’exposition, on passe ainsi d’une description à une inscription dans les images pour rappeler qu’une image reste avant tout une représentation mentale.

Des artistes internationaux en état d’urgence

Par la confrontation de regards de photographes auteurs internationaux (Marc Montméat, Jonathan Hindson, Nicolas Camoisson, Benoit Cary, Bruce Milpied) et nationaux (Hicham Gardaf, Yassine Alaoui Ismaili, Mustapha Azeroual, Zakaria Ait Wakrim, M’hammed Kilito, Mohamed Thara)se dessine à travers l’exposition un jeune mouvement marocain de la photographie indépendant et avide de nouvelles expériences. Dans un état d’urgence lié à la crise actuelle d’une ampleur inédite, ce mouvement est caractérisé par le rapport à l’humain, il traite souvent de questions complexes aussi bien sociales que politiques qui infusent dans le rapport au récit photographique qui est aussi le récit du Maroc d’aujourd’hui.

Dans un territoire face à ses propres contradictions, la photographie devient un moyen de résilience collective, une expression d’un instinct de résistance, qui nous fait penser aux mots du théoricien des études postcoloniales Homi Bhabha  « l’état d’urgence est toujours aussi un état d’émergence ».  La photographie reste un outil puissant de la remise en question, elle fixe souvent une lumière scintillante, transcendante, qui au loin, permet de maintenir l’émergence d’une lueur d’espoir.

Commissariat d’exposition
Mohamed Thara

Activités :

– Vernissage de l’exposition collective de photos «  Par-delà les Territoires » :
vendredi 30 novembre, 18h30, Galerie de l’institut français de Fès
– Conférence par Mohamed Rachdi « De l’usage de la photographie dans les pratiques des artistes contemporains du Maroc » : samedi 1erdécembre, 17h30, Médiathèque de l’Institut français de Fès
– Visites guidées des lieux d’expositions : dimanche 2 décembre, à 10h30, lieu du départ/Place Batha
– Soirée Art Vidéo, projection des 10 vidéos proposées dans le cadre des Rencontres Internationales de la photo de Fès suivie d’un débat : mardi 4 décembre, 19h, Cinéma Boujloud
– Master Class/photo avec deux photographes invités : mercredi 5 décembre, 17h30, Médiathèque jeunesse
– Atelier photo : jeudi 6 décembre, 16h, Médiathèque jeunesse

Les artistes 
Bruce Milpied (France)
Hicham Gardaf (Maroc / Royaume-Uni)
Michael Macgarry (Afrique du Sud)
Marc Montméat (France)
Ismaïl Bahri (Tunisie / France)
Halida Boughriet (Algérie / France)
Mustapha Azeroual (Maroc / France)
Nicolas Camoisson (France / Syrie)
Yassine Alaoui Ismaili (Maroc)
Zakaria Ait Wakrim (Espagne / Maroc)
Mohamed Thara (Maroc / France)
Jonathan Hindson (Afrique du Sud / France)
Fenia Kotsopoulou (Grèce / Royaume-Uni)
Benoit Cary (France)
Edgar Endress (Chili / Etats-Unis)
Mathilde Lavenne (France)
NG’Endo Mukii (Kenya / Royaume-Uni)
Isabel Pérez del Pulgar (Espagne)
M’hammed Kilito (Maroc)
Michele Manzini (Italie)
Faical Ben (Maroc)

Lieux d’expositions et de rencontres :

Complexe Culturel Sidi Mohammed Ben Youssef
Foundouk Chemmaïne
Cinéma Boujloud
Institut français de Fès

Cliquez-ici pour télécharger le programme des Rencontres Internationales de la photo de Fès au format PDF  :

 

 

Partager :