Spectacle
samedi 03 juin
22:00
Place administrative - Kénitra
dimanche 04 juin
22:00
Place administrative - Kénitra

Nées à El Jadida en 2007 et étendues à tous les Instituts français du Maroc depuis 2012, les Nuits du Ramadan accompagnent ce grand moment annuel de spiritualité qu’est le Ramadan à travers le dialogue des musiques du monde. Réunissant des musiciens venant de différents horizons, les Nuits du Ramadan 2017 mettront cette année l’accent sur une musique mutante aux couleurs de l’exil, de la migration et de l’ouverture de frontières culturelles. Sur toute l’étendue du Royaume au carrefour
du Nord et du Sud, la 11ème édition vous propose une programmation aux sonorités rock, électroniques, latines et, bien évidemment, africaines et marocaines. Le groupe jordanien JadaL, le groupe palestinien 47Soul, le groupe franco-algérien Labess, le groupe maroco-sénégalais Nuru Kane & Bayefall Gnawa et le groupe franco-marocain Gabacho Maroc seront les ambassadeurs de la musique du monde pour les Nuits du Ramadan 2017. L’Institut français du Maroc est heureux de vous présenter ces grands artistes et vous invite chaleureusement aux concerts des Nuits du Ramadan 2017.

Samedi 3 juin, 22 heures

Gabacho Maroc

Gabacho Maroc est une formation haute en couleurs basée en France, composés d’instruments traditionnels marocains, percussions africaines et du Maghreb, basse et batterie. Sur scène, ce sont huit musiciens français, marocains et algériens, menés par le chant et le guembri de Hamid Moumen, métissant des compositions s’inspirant de l’héritage gnaoua, de l’afro,
de la tradition berbère, du jazz, dans une transcendance des frontières, des styles, des différences. En seulement 4 ans d’existence, le groupe compte plus d’une centaine de concerts à son actif, dont 70 festivals en Europe, Afrique, Amérique du Sud et Asie. Gabacho Maroc a été nominé aux Awards de la musique africaine en 2015.

Dimanche 4 juin, 22 heures

47 Soul

Ses membres ont leurs racines en Bilad Al-Sham, à la jonction de l’Amman et de la Galilée, du plateau de Golan et de Ramallah. Le son novateur de 47Soul a rapidement conquis le public au Proche-Orient comme en Europe, permettant aux sonorités électriques du dabke arabe de se frayer un chemin dans les scènes underground. Les influences électroniques et urbaines qui résonnent dans leurs morceaux les distinguent nettement du contexte de la «world music» et les placent à juste titre parmi la nouvelle génération d’artistes électroniques et hip-hop de tous horizons.

Partager :