vendredi 15 févr.
19:00
Médiathèque adultes - Marrakech

Ici, la galère, la vraie, tu fais avec.
Les galères de transport, de job et de dot, les galères d’un peu tout et n’importe quoi, tu fais avec. Ton avenir aussi boiteux que la qualité du courant fourni par la compagnie nationale d’électricité, tu fais aussi avec…

En quinze récits et portraits à la première personne, Nicolas Fargues propose une formidable radiographie intime, personnelle, de la culture et de la société camerounaise, jusqu’à la satire féroce du « néocolonialisme deux points zéro », selon son expression. Attache le cœur signifie au Cameroun quelque chose comme « Serre les dents ». Hommes et femmes, jeunes et vieux, Noirs et Blancs, locaux, expatriés et diasporiques… Leur point commun est un attachement blessé au Cameroun, pays où la pudeur des gens ne donne pas une idée juste de l’enfer dans lequel souvent ils vivent.

Né à Meulan, le 08 Mars 1972, Nicolas Fargues est un écrivain français.
Entre 1998 et 2002, il est tour à tour agent d’accueil à la Bibliothèque historique de la ville de Paris, lecteur chez Gallimard, pigiste à Nova Magazine et au quotidien québécois Le Devoir, concepteur-rédacteur de bandes annonces pour France 2.
Il publie deux romans, « Le Tour du propriétaire » (2000) et « Demain si vous le voulez bien » (2001), avant de rencontrer le succès public et critique avec « One Man Show » en 2002. Ce dernier roman retrace son expérience dans le monde de l’audiovisuel où il croise des célébrités, « plus petites et plus fatiguées qu’à l’écran ». La même année, il prête son image pour la campagne publicitaire du parfum Allure de Chanel.
Deux ans plus tard, il sort « Rade Terminus », s’inspirant de son expérience d’expatrié à la tête de l’alliance française à Diego Suarez.
Il publie ensuite « J’étais derrière toi », paru en 2006, « Beau rôle », publié en 2008 et « Le Roman de l’été », sorti en septembre 2009.
En mars 2011, il reçoit le prix France Culture-Télérama pour son roman « Tu verras ».
En 2017, il co-écrit avec Iegor Gran « Écrire à l’élastique ».
Dernière œuvre : FARGUES Nicolas. « Attache le cœur »

Partager :