Exposition
Du
jeudi 19 janv.
18:30

Au
samedi 25 févr.
18:00

La photo polaroïd est un objet unique et magique. Sa révélation est instantanée, et, au bout d’une minute, on la croit terminée et ça fait un beau souvenir, ou, encore mieux, un beau cadeau immédiat. Mais on peut aussi surimposer plusieurs prises de vue, ou même transformer la réalité de la photo en manipulant l’émulsion, et ainsi obtenir une image qui se confond avec une miniature et devient une création.Pendant des années, accompagné d’un clou qui gratte, déchire, pique, décolle et mélange les couleurs, Alain Burosse a erré entre désert et océan dans Sidi Ifni, ville fière et impatiente – où le temps semble parfois suspendu alors qu’elle n’a pas encore 100 ans – et dans ses alentours âpres et majestueux de falaises et de collines. C’est dans cette ambiance propice à la fois aux rencontres avec une autre culture et une sereine solitude que s’est vraiment révélée pour le photographe la magie du polaroïd.

Après des études d’histoire de l’art et archéologie, Alain Burosse entreprend une longue et riche carrière dans les médias (directeur des programmes courts et création à Canal + de 1984 à 2001, réalisation de documentaires). Il se consacre actuellement à l’écriture, la photographie et aux voyages, essentiellement au Maroc.

Partager :