mercredi 05 févr.
18:30
Galerie de l'Institut - Meknès
mardi 29 déc.
18:00
Galerie de l'Institut - Meknès

Le mur est muet par essence. Ce n’est qu’un bloc de matières sans âme, dépourvu de toute vie. Néanmoins, on dit souvent que les murs ont des yeux qui peuvent tout voir et des oreilles sensées tout espionner, faisant ainsi allusion à la méfiance et à la défiance.

Les murs sont muets par essence, certes, mais, n’ont-ils pas cette faculté de nous parler, ce pouvoir de transmettre et recevoir codes et symboles ? N’ont-ils pas de bouches avec lesquelles ils nous murmurent directement ou indirectement ?

Chaque mur cache et dévoile à la fois. Chaque mur sépare et rassemble. Chaque mur nous communique ce qu’il est et ce que nous sommes.

Le mur est un miroir où l’on se découvre, où l’on voit notre image collective se refléter, floue ou nette, latente et patente, le résultat d’une intervention humaine, d’une trace des aléas du temps, d’un pur hasard naturel, ou autre forme de cette intersection entre les trois points du triangle photographique : Espace, Temps et Homme.

 

Lhoucine Boubelrhiti : Né en 1979, Lhoucine Boubelrhiti est enseignant de profession et artiste-photographe d’appartenance artistique. Son travail photo consiste à poser des questionnements que de donner des réponses, et ce en se focalisant sur le triangle Espace, Temps et Homme et leurs interactions mutuelles.

Partager :