Du
mercredi 08 avril
09:00

Au
lundi 27 avril
18:00

L’Institut français d’Oujda présente une exposition réalisée par Wallonie-Bruxelles International et les Editions Dupuis en collaboration avec les Instituts français du Maroc.

« Il y a une porte dont les adultes ont perdu la clé. Entrer dans le monde des enfants quand on est adulte, c’est fini. Sauf pour ceux qui ont gardé un petit coin de leur enfance » (Jean Roba, 1930-2006)

Boule et un petit garçon roux aussi attachant que joyeux et malicieux. Son chien s’appelle Bill. C’est un cocker coquin, malin et réfractaire au bain. Le père de Boule s’appelle Pierre et sa maman Carine. Ils composent une famille de petite bourgeoisie, dans un quartier résidentiel où voisins et commerçants se parlent et se sourient avec naturel. On reconnaîtra aussi Caroline, la tortue du jardin, de nombreux chiens voisins et des oiseaux. Comme ceux qui nous réveillent le matin.

Au-delà d’une grande histoire d’amitié et d’humour, Boule et Bill, c’est un petit théâtre de poésie créé par le dessinateur bruxellois Jean Roba dans le magazine Spirou en 1959. A travers près de mille cinq cent gags et une quarantaine de beaux albums cartonnés, la série a conquis les enfants de trois générations grâce à la complicité d’un petit garçon et de son chien, à leur humour drôle et tendre. Mais elle a très vite conquis aussi les parents, séduits par la grâce d’un auteur capable de traduire en gags l’universalité de l’enfance, de la famille, de leurs relations avec le monde qui les entourent, en commençant par les animaux de compagnie. Et ceux-ci semblent eux-mêmes avoir un regard averti sur l’humanité.

Traduites en une quinzaine de langues, les aventures de Boule et Bill ont été déclinées en séries de dessins animés pour la TV à plusieurs reprises dès 1969 avant d’être portées au grand écran avec l’acteur Frank Dubosc dans le rôle du père de Boule (2013 et 2017). Depuis 2003, la création des albums a été confiée par son créateur à Laurent Verron. A partir de 2017, c’est un nouveau tandem d’auteurs, Bastide (dessin) et Cazenove (scénario) qui s’est lancé sur les traces du maître belge.

Vernissage le vendredi 10 avril 2020 à 19h à la galerie de l’Institut français d’Oujda.

Note d information – Boule Bill

 

Partager :