Pour continuer de célébrer l’année de la BD, notre ouverture sur le monde se poursuit avec l’exposition consacré à Keum Suk Gendry Kim, auteur franco sud-coréenne et mainte fois primée pour ses ouvrages.

Biographie :

Née en 1971 en Corée du Sud dans la région de Jeolla à l’extrême Sud du pays. Elle étudie la peinture à l’Université Sejong, ainsi qu’à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg.

Elle arrive tardivement dans la BD avec son récit autobiographique « Le chant de mon père » (Ed. Sarbacane 2012). « Jiseul » (Ed. Sarbacane 2015). « Mauvaises Herbes » (Ed. Delcourt 2018) a été publié en 7 langues, et a reçu le Prix spécial de Bulles d’Humanité 2019. Cet ouvrage a figuré également dans la liste « The Best Comics of 2019 » établie par le New York Times, « The best graphic novels » of 2019 par The Guardian; il a reçu le Cartoonist Studio Prize, le Big Other Book Award et a été sélectionnée à trois reprises (Best Writer/Artist, Best Reality-Based Work, Best U.S. Edition of International Material-Asia) pour les Eisner Awards 2020. En 2020 « Jun » (Ed. Delcourt), « L’arbre nu » (Ed. Les Arènes), « Alexandra Kim, la sibérienne » (Ed. Cambourakis). En octobre 2020, remporte the Harvey Award for le meilleur livre avec “Grass”.

Elle nous a fait l’honneur d’être membre du Concours de BD 2020 organisé par l’Institut français d’Oujda.