samedi 20 oct.
18:30
Institut français - Oujda

Soirée poétique musicale
Suivie d’un débat modéré par Jalil Bennani

Poète slameur, Marc Alexandre Oho Bambe dit Capitaine Alexandre sème des notes et des mots, de résistance et de paix, de mémoire et d’espoir. Être écrivant au tempo du cœur, il inscrit ses poèmes et ses pas dans ceux essentiels, de ses guides à penser et professeurs d’espérance : sa poésie chante les possibles, le don de soi, l’amour et la révolte, la quête de l’humain, « rien que l’humain » et le refus radical de vivre « les bras croisés en l’attitude stérile du spectateur ».

Il a publié six livres : ADN (Afriques Diasporas Négritude),  Le Chant des possibles (récompensé par le Prix Fetkann de poésie et le prix Paul Verlaine de Poésie de l’Académie Française en 2015), Résidents de la République (essai écrit en « état d’urgence » en 2016) aux Editions La Cheminante et De terre, de mer, d’amour et de feu (en 2017) aux éditions Mémoire d’Encrier. Son premier roman, Diên Biên Phù (récompensé par le Prix Louis Guilloux) est paru en mars 2018 chez Sabine Wespieser éditeur, en même temps que son nouveau recueil de textes Ci-gît mon coeur (Ed. La Cheminante).

Membre fondateur du Collectif On A Slamé Sur La Lune, Capitaine Alexandre est également chroniqueur (Africultures, Mediapart, Le Nouveau Magazine Littéraire) et intervenant en milieu scolaire et universitaire où il propage auprès des jeunes le respect et le sens, l’essence de la vie curieuse de l’Autre et de l’existence libre, affranchie des dogmes et des extrêmes.

Marc Alexandre Oho Bambe a été fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite par décret présidentiel du 2 mai 2017.

Capitaine Alexandre slame ses textes et chante les possibles sur les scènes du monde entier.

Jalil Bennani, né en 1948 à Meknès, est un psychiatre, psychanalyste et écrivain marocain vivant à Rabat.

Ancien élève de Lucien Bonnafé et Tony Lainé, il œuvre depuis 1980 pour la transmission de la psychanalyse au Maroc et poursuit des recherches sur l’histoire de la psychanalyse, les jeunes et le lien social, l’exil et la migration. Il est à l’initiative de la création de plusieurs associations. Il est cofondateur et président du Cercle psychanalytique marocain (2009). Ses principaux ouvrages sont Le corps suspect, Le Temps des ados en collaboration avec Alain Braconnier, Traces et paroles avec Mohammed Kacimi, Psychanalyse en terre d’islam, Un psy dans la cité (prix Grand Atlas en 2014), Un si long chemin – Paroles de réfugiés au Maroc.

Rencontre dans le cadre du cycle de conférence du Salon Maghrébin du Livre – Réinventer l’universel

Partager :