jeudi 28 févr.
18:30
Institut français - Oujda

Les paroles s’envolent, se colorent, s’élargissent, se développent et s’évaporent. L’écriture s’articule autour d’une idée incrustée dans la mémoire des temps, à travers des forteresses éparpillées ici et là, dans un désert tatoué, que les mots tentent de fixer au-delà du temps et de l’espace, dans une furie chaotique. Je traverse ce désert, les pieds nus, le corps endolori, la tête perdue. Je vogue dans le brouillard en changeant de masque chaque fois, me faisant chatte, gazelle, tigresse et même chienne… Je cours dans les rues étroites, les rues deviennent labyrinthes.

« Toile d’araignée » est le récit d’une femme tiraillée entre cette soif de liberté, d’émancipation et le poids d’un milieu qui l’écrase. C’est aussi la volonté inébranlable de l’héroïne qui décide de prendre son sort en main et de faire face aux griffes des ténèbres… Et quand l’amour s’en mêle, la fin tragique est irrémédiable.

Said Mellouki

Partager :