Exposition
Du
vendredi 05 mai
18:30

Au
vendredi 30 juin
18:00

Vernissage le vendredi 5 mai à 18h30, Galerie de l’Institut français de Rabat

C’est en entrant dans la forêt que l’homme retrouva ses propres ombres. Je croirais volontiers que Looking for the forest est une histoire de ces ombres, des mystères qui nous constituent, de nos dualités et de nos doutes. Ici, il me semble que la forme se fond, s’indécise. Dans les rets d’une lumière qui perce à travers les frondaisons, les êtres se multiplient et, s’ils se dessinent avec assurance, leur identité est mise au péril d’une réelle désubstantialisation. De jarrets et de croupes ne restera que l’esprit des ongulés, être multiforme planté dans une solitude d’origine des temps. Le détail s’efface, s’oublie, se retire au profit de la masse. La forêt est entité : non pas chacun de ses arbres et chacune de ses créatures, mais leur addition, un tout organique qui annule chaque item pour ne laisser qu’une impression globale, faite de bruissements, de frissonnements, d’odeurs de limon et de fougères, du bruit des ruades de lourds mammifères et de la voltige bourdonnante des insectes. Le corps de la forêt.
Philippe Guiguet Bologne

Né à Tanger en 1967, Ilias Selfati sort lauréat de l’institut des Beaux-arts de Tétouan en 1991, et obtient, trois ans plus tard, sa licence de la faculté des Beaux-arts de Madrid. Entretemps, en 1993, l’artiste commence à présenter son travail au Maroc et à l’étranger. Le travail de création de Selfati lui a valu d’être sélectionné pour de nombreux prix : National Calcography Award, Prix du dessin Grégorio Priéto, Prix Européen de la peinture à Ostende, et «Thinking with your hands» de l’Institut Cervantès au Maroc. Ses oeuvres ont intégré des collections publiques de renommée : Saatchi & Saatchi à Londres, la Calcograhie Nationale à Madrid, et la Société Générale et la Fondation Alliances au Maroc.

Entrée libre

Partager :