Evénement
mercredi 21 juin
21:30
Jardin de l'Institut - Rabat

Nocturne en musique avec AminE Hamma et Mehdi Koman autour du livre Jil Laklam / Poètes Urbains, Editions du Sirocco, 2016.

Mercredi 21 juin à 21h30 dans les jardins de l’Institut 1 rue Abou Inane

Paru aux éditions du Sirocco et Senso Unico Editions, l’ouvrage est une compilation de plusieurs titres, d’une vingtaine d’artistes marocains triés sur le volet. Des rappeurs, slameurs, reggaemen, groupes de métal en passant par les graffeurs, street artistes et danseurs de breakdance qui ont révolutionné la scène artistique marocaine, des années 90 à nos jours. Leurs titres sont écrits en darija et traduits en français.

Amine Hamma, blogueur, militant culturel et musicien, il joue dès 1996 dans un groupe de rock/métal au Maroc, crée un fanzine dédié à cette esthétique musicale en 1999 et monte plusieurs projets musicaux expérimentaux. Après un master en politique des loisirs et des équipements culturels (Paris XIII), il collabore avec le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles à Paris, notamment sur le guide-annuaire Planètes Musiques. Il contribue au magazine Kounach et à la programmation métal du festival « L’Boulevard » ; il est aussi membre du jury du Tremplin. Après avoir traduit Le petit Nicolas en darija et travaillé sur le scénario de Goodbye Morocco de Nadir Moknèche, il devient responsable du centre de ressources de la fondation Hiba en 2014. Parallèlement, il a rejoint les groupes de musique alternative Haoussa et Betweenatna

Mehdi Koman, originaire du quartier casablancais Hay Moulay Abdallah, est l’un des pionniers du rap marocain. Il a fait partie de plusieurs groupes mythiques, tels que Casa Mouslim, Thug Gang ou Casa Crew.
Il écrit ses premiers textes de rap et fonde Casa Mouslim, avec Barry et Amine Al Kayssar (dit Amine Snoop), entre 1996 et 1998. Après avoir gagné le 1er prix du Boulevard en 2001, avec son groupe Thug Gang, il participe à plusieurs concerts qui montrent son engagement en faveur notamment de l’éducation, la liberté d’expression, l’Irak, l’affaire des 14 musiciens emprisonnés (2003)…La Fédération des Arts Underground lui attribue le prix du meilleur rappeur au Maroc en 2003. Il rejoint Casa Crew en 2004, puis entame une carrière solo à partir de 2005 avec un concert au Boulevard où il est accompagné de Digital Maalam (U.K).

Compositeur et interprète, il travaille parallèlement pour la publicité, la télévision, le cinéma, en concevant jingles, bandes originales ou génériques de films ; il est depuis peu l’animateur d’une émission de télévision. Membre du jury du L’Boulevard depuis 2010, il est l’auteur d’un album en solo, Da Fowda (2009), et d’une mixtape, ga3 cha3b (2012).

 

Partager :