mardi 23 avril
19:00
Salle Gérard Philipe - Rabat

La mélancolie Baudelaire, passage vers la peinture : Delacroix et Corot

L’humeur noire, le guignon et le spleen sont les caractéristiques de la mélancolie au sens moderne dont l’état d’âme de Baudelaire se trouve fortement investi. Son salut, il le doit au culte des images, sa « primitive passion », qui se déploie dans les Curiosités esthétiques devant les oeuvres de Delacroix et de Corot qualifiées de « mélancoliques ».
Ce jugement nous incite à interroger la matière picturale afin de la rendre éloquente par l’analyse des formes, des lignes et des couleurs qui révèlent ce qui se dérobe au visible. Maître de conférences à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis, Fayza Benzina enseigne l’histoire de l’art. Elle est l’auteure d’un ouvrage sur Baudelaire et Delacroix. Une poïétique de l’oeuvre d’Art, d’un ouvrage collectif sous sa direction sur Baudelaire et les arts , publié chez L’Harmatan, « de La mélancolie Baudelaire. Passage vers la peinture : Delacroix et Corot », de même qu’un ouvrage collectif sous sa direction en voie d’être publié sur L’image en émoi, Elle est l’auteure de multiples articles publiées dans des revues internationales. Ses axes de recherches s’orientent essentiellement sur la relation entre Peinture et littérature.
Elle est membre à Paris, de la SERD, Société des Etudes romantiques et dix-neuviémistes et à Tunis, de L’unité de Recherches Femmes et méditerranée.

Partager :