Kamal Hachkar est un jeune auteur réalisateur franco marocain. Né en 1977 de parents musulmans berbères, il quitte son pays natal à l’âge de 6 mois avec sa mère pour rejoindre son père immigré en France depuis 1968. Son enfance est jalonnée par les déplacements de son père ouvrier aussi bien en France qu’à l’étranger. De tous ces déplacements, il garde une tendresse particulière aux exilés, aux déracinés.

Après des études d’histoire en Sorbonne, Il obtient une maîtrise d’histoire médiévale des mondes musulmans. En 2005, il passe son Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré et devient enseignant.

Intéressé par la culture juive au Maroc et le patrimoine judéo marocain, il décide de découvrir cette culture en Israël et au Maroc. Apprenant l’hébreu dans le cadre de l’association Parler en Paix (www.parlerenpaix.org), il organise des soirées culturelles autour des poètes juifs et arabes. Il anime des débats mettant en lien des élèves israéliens et palestiniens pour les faire réfléchir autour des notions d’identités et du rapport au clan et à la tribu.

En 2012, il réalise son premier documentaire, Tinghir Jérusalem, les échos du Mellah. Récit d’un exil, le film suit le destin de la communauté juive ayant quitté le village berbère de Tinghir au Maroc dans les années 50 et 60. Kamal Hachkar, originaire de ce village nous emmène à la croisée des cultures et fait résonner les chants, les voix et les histoires de cette double identité partagée entre juifs et musulmans.

Ce premier film sélectionné dans de nombreux festivals du monde entier et ayant reçu de nombreux prix est diffusé en prime time sur 2M. Il provoque au Maroc un débat salutaire sur les identités plurielles marocaines. Il reçoit le prix de la meilleure première œuvre au Festival National du film de Tanger. Kamal Hachkar travaille actuellement sur deux projets de films documentaires, un autour de la musique judéo marocaine portée par la jeune génération juive et musulmane et un autre portant sur les identités amazighs.

SON INTERVENTION

  • Vendredi 5 mai, à 14h30 : Table ronde L’éducation des jeunesDans le respect de l’autre et l’égalité entre tous

 

© Zakaria Air Wakrim

Partager :