Tahar Ben Jelloun est originaire de Fès. Il enseigne la philosophie à Tétouan et à Casablanca avant de s’installer en France en 1971. Il suit des études en psychiatrie, collabore avec des journaux comme le quotidien Le Monde et publie en 1973 son premier roman Harrouda.

Son roman La Nuit sacrée obtient le prix Goncourt en 1987. Le 6 mai 2008, il succède à François Nourissier comme membre de l’Académie Goncourt. En février 2016 paraît son dernier roman, Le Mariage de plaisir.

SON INTERVENTION

  • Jeudi 4 mai, à 19h00 : Conférence
Partager :