mercredi 19 févr.
19:00
Centre Culturel de Tétouan - Tétouan

Alaa Zouiten, Né en 1985 à Casablanca au Maroc. Luthiste mandoliniste et compositeur, étudiant à l’université Erfurt en Allemagne option musique et philosophie. A l’âge de 6 ans, et suite à des signes musicaux innés remarqués par ses parents, il commence à étudier le piano et la théorie musicale à l’ACY, une association culturelle dans la petite ville de Youssoufia. A cet âge, il commençait déjà de s’imprégner dans la musique arabo-orientale classique et « Farid Al Atrash » entre autres était son luthiste idole. Après l’obtention de son Baccalauréat, il entame des études médicales à la faculté de médecine et de pharmacie de Marrakech. Parallèlement, il parvient à corréler études musicales et médicales et sort du conservatoire premier de sa promotion avec le niveau 8ème année. Il fédère le premier groupe musical dans l’histoire de la faculté de médecine « Chwiya chwiya Band », un groupe dont le style balance entre musique arabe classique avec des arrangements innovants et Raï moderne de Cheb Khaled et de Mami … Ce groupe commence à avoir une renommée régionale considérable, surtout à travers la participation dans les événements culturelles et artistiques de l’Université Caddi Ayyad Marrakech. (Meilleur musicien et meilleur groupe musicale deux fois consécutifs dans le cadre des journées de la créativité 2006-2007).

« Hada makan » est le nom du premier album de l’ensemble du luthiste Alaa Zouiten, enregistré au printemps 2012 en Allemagne, avec les musiciens les plus talentueux de la fédération de Thuringe. Alaa, qui porte en lui une obsession musicale continuelle, celle de repousser les limites techniques et esthétiques du Oud, présente un style oscillant entre musique arabe et andalouse, flamenco ainsi que Jazz et Rock. Un métissage qui ne prétend aucune hiérarchie entre les styles, évitant au même temps tout préjugé : A travers ses compositions et arrangements, l’artiste se sert tout simplement des différentes musiques qui lui sont chères et profite ainsi de la diversité de cet océan musical infini dans le temps et l’espace. Il s’agit donc d’un processus expérimental ayant tendance à créer une nouvelle dimension pour le « roi » des instruments arabes : Le Oud.

Artistes :

Alaa ZOUITEN, Oud, arrangement et composition
Roland SATTERWHITE, Violon
Tarek YAMANI, Piano
Amine BLIHA, Drums, Percussion
Didier DEL AGUILA, Bass

 

Partager :