Cinéma : Alaa Eddine Aljem et Anas El Baz présentent le film « سيد لمجهول Le Miracle du Saint inconnu » dans les salles de l’Institut français du Maroc

Le 21 septembre à l’Institut français de Marrakech, Alaa Eddine Aljem présentera en avant-première son film « سيد لمجهول Le Miracle du Saint inconnu ». Il poursuivra ensuite sa tournée à Casablanca, Rabat et Meknès en compagnie du comédien Anas El Baz, pour rencontrer et échanger avec le public.

Les dates à retenir :

  • 21 septembre, avant-première, salle Leila Alaoui (Institut français à Marrakech), avec Alaa Eddine Aljem & Francesca Duca (productrice)
  • 23 septembre, Institut français de Casablanca, avec Alaa Eddine Aljem & Anas El Baz
  • 29 septembre, salle Leila Alaoui (Institut français à Marrakech), avec Alaa Eddine Aljem
  • 3 octobre, Cinéma Renaissance à Rabat, avec Alaa Eddine Aljem & Anas El Baz
  • 4 octobre, salle Gérard Philipe (Institut français de Rabat), avec Anas El Baz
  • 5 octobre, salle Leila Alaoui (Institut français à Marrakech), avec Alaa Eddine Aljem
  • 5 octobre, salle Gérard Philipe (Institut français de Rabat), avec Anas El Baz
  • 8 octobre, Institut français de Meknès, avec Anas El Baz

Diplômé de l’École supérieure des arts visuels de Marrakech, Alaa Eddine Aljem poursuit ses études à l’Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion (INSAS) de Bruxelles en master réalisation, production et scénario. Après avoir travaillé comme scénariste et assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision, il fonde à Casablanca la société de production Le Moindre Geste avec la productrice Francesca Duca.

Il commence sa carrière de réalisateur par trois courts-métrages : Le rituel (2008), Éducation nationale (2009) et Dernier hommage (2011).

Son court-métrage de fiction Les poissons du désert (2015 remporte le grand prix du meilleur court-métrage, le prix de la critique et du scénario au Festival national du film du Maroc. En 2016, il est choisi par le Magazine Screen International comme une des cinq stars montantes du monde arabe, la cérémonie ayant lieu à Dubai. En mai 2019, son premier long métrage Le Miracle du saint inconnu, coproduction franco-marocaine, fait l’objet d’une présentation à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes. Le film est nominé pour la Caméra d’Or et est également sélectionné dans plusieurs festivals en Europe, en Amérique, en Asie et en Australie. Le film a également connu un très bel accueil critique et public et a été sélectionné pour représenter le Maroc aux oscars en 2021.

Né à Rabat, Anas El Baz part du Maroc à sa majorité pour s’installer en France. Après obtention de son BAC et deux années d’études supérieures en école de commerce, il décide de se consacrer à sa véritable passion : le cinéma. En 2004, Anas El Baz réussit le concours d’entrée au cours Florent et débute sa formation d’acteur. Dès 2007, titulaire de son diplôme de comédien, l’acteur se rode dans des courts et moyens métrages. Il est alors repéré en février 2007 par Noureddine Lakhmari qui l’engage pour Casanegra, film dans lequel l’acteur obtient son premier rôle principal. Il recevra pour ce film plusieurs récompenses : meilleur acteur arabe au Festival international du film de Dubaï (DIFF) en décembre 2008, meilleur acteur au Festival du film indépendant de Bruxelles (BIFF) en novembre 2009, meilleur acteur lors du Festival international du film de Mascate (MIFF) en mars 2010. On le retrouve notamment dans les longs métrages La Moitié du Ciel d’Abdelkader Lagtaa (2015), Queen of the Desert de Werner Herzog (2015), Retour à Bollène de Saïd Hamich (2018) et Le Miracle du saint inconnu d’Alaa Eddine Aljem (2019)

بالصور

أحداث أخرى

ابقو على اتصال

اشترك في النشرة الإخبارية