Concert
mercredi 24 janv.
19:00
Complexe Culturel Al Houria - Fès

Autour de la journée de l’amitié France-Allemagne du 22 janvier 2018,

en partenariat avec l’Institut Français du Maroc 

Ce concert offre une curiosité : la réduction pour orchestre de chambre (et soprano, comme dans l’orchestration originale) qu’a imaginée Erwin Stein – un disciple d’Arnold Schönberg – de cette symphonie. Pour le moins surprenante au premier abord, la réorchestration s’impose rapidement et devient attachante, par un sens évident de l’intimité et de la chaleur. Chaque instrumentiste devient charnière et clef de l’œuvre, loin de la densité orchestrale requise originellement par Mahler. Le regard de l’auditeur sur cette pièce en devient même changé, tant la subtilité d’écriture du compositeur saute aux oreilles grâce à la transparence de cette instrumentation. Allégé ainsi, il nous reste un chant simple et vrai dans toute la splendeur de l’imagination de l’immense musicien.

PROGRAMME

1ère partie :

Die Alten Bösen Lieder de Robert Schumann

Und was bekam des Soldaten Weib? de Kurt Weill

Adieu ma petite table, extrait de l’opéra Manon de Jules Massenet

Le manoir de Rosamonde de Henri Duparc

Ah ! Je ris de me voir si belle, extrait de l’opéra Faust de Charles Gounod

(200ème anniversaire de la naissance du compositeur)

2ème partie :

Quatrième symphonie de Gustav Mahler (1860-1911) (Transcription E. Stein)

1. Bedächtig. Nicht eilen (avec mesure, sans presser)

2. In gemächlicher Bewegung. Ohne Hast (Tranquillement. Sans hâte)

3. Ruhevoll (plein de calme)

4. Sehr behaglich (très paisible)

Partenaires :

 

Partager :