« Je ne pensais pas que mon histoire intéresserait quelqu’un ». C’est à partir de cette phrase que Houria lui confie que Kenza Berrada écrit, met en scène et interprète un spectacle autour de la question de l’abus. Elle rencontre des victimes d’agression au Maroc, les écoute, leur donne une voix et un corps