Autour de son ouvrage : Il n’y a pas de barbe lisse
En dialogue avec Abdelali Errehouni

Zahra, jeune fille voilée avant même d’être pubère, souffre de la violence de son père, qui menace de la retirer de l’école à la moindre désobéissance. Ce père, tout à la fois haï et adoré, est un intégriste religieux à double discours, à double visage, et pourtant respecté de tous.

Agrégé de lettres françaises et ancien élève de l’ENS de Lyon, Mounir Serhani, né en 1982 à Ksar El Kébir, au Maroc, est l’auteur de trois recueils de poésie, d’un essai philosophique et traducteur d’une dizaine de recueils de poésie de plusieurs poètes arabes. Il a également publié deux romans : Il n’y a pas de barbe lisse en 2016 et Le Hangar en 2017. Mounir Serhani est lauréat de trois prix

littéraires : prix 2M pour la poésie, prix de l’AMEF pour la nouvelle et prix Cercle des lecteurs disparus.

Partager :