Du
jeudi 11 oct.
Au
samedi 13 oct.

Le Festival du Film Français revient pour une deuxième édition en 2018 ! Le réalisateur Jacques Demy sera à l’honneur à l’Institut français d’Essaouira avec une sélection de 4 films retraçant son oeuvre cinématographique et son histoire.

Programme

Jeudi 11/10 à 19h00

Les Demoiselles de Rochefort – Film de Jacques Demy, 2h00min, 1966

À Rochefort, tandis que des forains s’installent sur la place, deux sœurs jumelles, nées sous le signe des gémeaux, rêvent du grand amour… qui est bien plus près qu’elles ne le pensent. Après le triomphe des « Parapluies de Cherbourg », après le mélodrame, Demy et Legrand ont composé un nouveau « musical » sur les bases d’un chassé croisé amoureux, joyeux et coloré.

Vendredi 12/10 à 19h00

Les Parapluies de Cherbourg – Film de Jacques Demy, 1h31min, 1963

Geneviève, désespérée, voit son fiancé partir pour la guerre, en Algérie. Sa mère, presque ruinée, la pousse vers le riche Roland Cassard… Après « Lola » et « La Baie des anges », Jacques Demy a imaginé avec Michel Legrand une expérience folle et unique : un mélo entièrement chanté, tel un opéra du quotidien. Follement admiré ou moqué, le film est devenu une référence mondiale du 7e art.

Samedi 13/10 à 16h00

Peau d’Âne – Film de Jacques Demy, 1h30min, 1970 – À partir de 8 ans

La reine moribonde a fait promettre au roi de n’épouser qu’une femme plus belle qu’elle. Dans tout le royaume, une seule personne peut se prévaloir d’une telle beauté, sa propre fille. Revêtue d’une peau d’âne, la princesse désespérée s’enfuit du château familial.

Samedi 13/10 à 18h00

Jacquot de Nantes – Film de Agnès Varda, 1h58min, 1990 Samedi 13/10 à 18h00 À partir de 8 ans

Il était une fois un garçon élevé dans un garage où tout le monde aimait chanter. C’était en 1939, il avait 8 ans, il aimait les marionnettes ou les opérettes. Puis il a voulu faire du cinéma mais son père lui a fait étudier la mécanique. C’est de Jacques Demy qu’il s’agit et de ses souvenirs. C’est une enfance heureuse qui nous est contée, malgré les événement de la guerre et de l’après-guerre.

 


 

L’affiche du festival dévoilée !
Lancé par l’Institut français du Maroc, le concours de création de l’affiche officielle de la 2e édition du Festival du Film Français a bénéficié d’une forte participation avec 46 propositions reçues de la part des étudiants des écoles partenaires du concours, Art’Com Sup de Rabat et Casablanca et l’École Supérieure des Arts Visuels de Marrakech. Les candidats devaient réaliser une création personnelle autour de la diversité et le modernisme du cinéma français.

Et c’est le travail de Yacine Nidazi qui remporte les suffrages. Ce jeune étudiant d’ArtComSup à Rabat s’est inspiré des films d’amour comme « Masculin féminin » de Jean-Luc Godard, ou encore « La jalousie » de Philippe Garrel. Son illustration évoque la part romantique du cinéma français à travers la présence d’un couple, représenté par un réalisateur et une jeune actrice, baigné par la lumière du soleil couchant (rouge et jaune). Quelques accessoires retrouvés sur l’affiche sont un clin d’œil pour rappeler que le cinéma français s’invite au Maroc.

Partager :