samedi 05 oct.
10:30
Institut français - Essaouira

Dans le cadre du festival Nuits Photographiques #4

LES NUITS PHOTOGRAPHIQUES D’ESSAOUIRA : « Un festival de photographie tourné vers le grand public et offrant une fenêtre sur l’Afrique et la Méditerranée. Un festival convivial, animé par des photographes pour des photographes amateurs comme professionnels. Nous concevons les Nuits Photographiques d’Essaouira (NPE) avant tout comme un espace de rencontres pour les acteurs du monde de la photographie au Maroc. »

Samedi 5 octobre
Institut Français d’Essaouira

10h30 – 13h : Lecture de portfolios (photographes sélectionnés pour le festival)

10h30 – 17h : Atelier « Prise de vue et développement argentique N&B » animé par Walid Bendra

10h30 – 17h : Atelier « Portraits mis en scène » animé par Déborah Benzaquen

 

Réservation obligatoire par mail : [email protected] / Gratuit / Places très limitées !

 

Deborah Benzaquen

Née en 1973 à Casablanca, Deborah Benzaquen grandit entre Paris et sa ville natale.
A la recherche d’une expression artistique qui lui permette de conjuguer ses multiples talents et une sensibilité à fleur de peau, Deborah choisit dans un premier temps la voie du stylisme de mode et du théâtre tout en s’essayant à la photographie.
C’est à New York que Deborah s’engage pleinement dans cet art comme assistante de deux grands photographe et se forme à la discipline du tirage argentique.
Sa première expo se tient à la Bombora Gallery de Chelsea en 2002 où elle présente « Casablanca Stories », première série en noir et blanc.
Son travail est actuellement visible à la Biennale de Rabat.

 

Walid Bendra

Autodidacte né en 1985, Walid Bendra a toujours eu une prédisposition pour le travail manuel qui l’a conduit à la peinture et à la musique comme premières disciplines artistiques. Aujourd’hui, la photographie est son moyen d’expression privilégié, et leur histoire a commencé le jour où il a acheté un vieux PENTAX SPOTMATIC type 35 mm sur un marché aux puces. Ce jour-là ,il a décidé que ce serait sa nouvelle manière de voir le monde et a acheté une pellicule périmée. Depuis il marche tous les jours avec un TROISIEME OEIL et la photographie est devenue pour lui un moyen d’extraire une autre réalité du monde. Après avoir expérimenté des techniques de photographie et d’impression alternatives ainsi que différents outils, ses clichés se sont avérés plus qu’un reflet d’image sur un capteur ou sur un film. A force de développer manuellement pellicule après pellicule et d’utiliser tous les outils et appareils à portée de main, il obtient un résultat riche et vivant.

Partager :