Dans le cadre de la « Fête du court métrage » 2021 et du cycle thématique « Jeux et petites bêtises », l’Institut français de Fès propose à son jeune public, de 3 à 6 ans, un programme de 7 courts métrages d’animation sans parole.

 

Les courts métrages :

 

Le spectacle de maternelle de Loïc Bruyère (8′)

Dans une salle de théâtre, un hibou maître d’école tente de présenter le spectacle de maternelle de fin d’année. Malheureusement pour lui, la soirée ne va pas se dérouler comme prévu car les péripéties s’enchaînent avant même l’ouverture du rideau.

 

L’atelier de Bianca Mansani (4′)

Un petite fille vient bousculer la routine de sa grand-mère qui travaille dans son atelier de couture.

 

Matilda d’Irène Iborra et Eduard Puertas Anfruns (7′)

Matilda n’arrive pas à dormir et joue avec sa lampe de chevet quand l’ampoule saute ! Matilda se retrouve dans le noir. Sa première frayeur passée, et grâce à sa lampe de poche, la petite fille se familiarise avec l’obscurité et découvre peu à peu les charmes de la nuit.

 

Celui qui domptait les nuages de Nicolas Bianco-Levrin et Julie Rembauville (4’30)

Au sommet du canyon, le vieux chaman transmet à Nayati les secrets pour faire les signaux de fumée. Mais le jeune garçon s’avère trop impatient.

 

La petite pousse de Chaïtane Conversat (10′)

Pour se coudre de jolies robes, une jeune fille capture des motifs fleuris à l’aide d’un drap magique. Chaque nuit, des fourmis déplacent sa maison de champ en champ. Un jour, une graine tombe dans sa bouche, une petite pousse lui sort du nombril.

 

Beuââârk ! de Gabriel Jacquel (11′)

Le petit Tom est bien entouré par sa maman qui traque tout microbe et toute bactérie dans la maison. Et pas question de manger n’importe quoi non plus. Une sortie en ville ? Maman veille au grain. Du moins le croit-elle…

 

Lunolin, petit naturaliste de Cecilia Marreiros Marum (7′)

Lors d’une balade dans les bois, un petit garçon de cinq ans rencontre deux hérissons, qu’il va d’abord tyranniser, totalement inconscient du sadisme de ses jeux. Croyant être leur ami, le petit Lunolin se sent trahi lorsqu’il découvre un matin que les hérissons se sont échappés.