Par le rôle qui lui a été conférée par les instances éducatives marocaines, la langue française contribue, en tant que véhicule linguistique, à la formation des élèves et étudiants marocains. Les décisions réformatrices, récemment prises par le Ministère de l’Education Nationale, élargit le cadre de la mission confiée à la langue française dans le contexte scolaire actuel, et ce en installant son apprentissage dès le premier niveau du primaire, et en la transformant en langue d’enseignement dans les filières internationales du Baccalauréat marocain (option langue française).

Les projets de coopération, menés en étroite collaboration avec l’AREF et l’Université Ibn Tofail, se conçoivent dans un esprit de concertation et de respect des directives ministérielles marocaines qui définissent les priorités à observer au cours du montage des actions à mener conjointement.

Les orientations des partenaires scolaires et universitaires, soucieux de la qualité d’une offre éducative meilleure, ne se limitent pas uniquement à la dimension linguistique dans l’apprentissage, mais elles ciblent aussi les aspects relatifs à l’épanouissement personnel des élèves et des étudiants, d’où l’idée de multiplier des actions permettant leur participation à des activités susceptibles d’enrichir leur capital culturel et leur ouverture à l’altérité, et ce en suivant des ateliers de conversation, d’expression et de créativité : écriture, théâtre d’improvisation, techniques du conte, communication fonctionnelle, débats…

L’Institut français de Kénitra prévoit aussi dans sa programmation des Rencontres Littéraires pour les publics scolaires et estudiantins. Ces rencontres sont un rendez-vous littéraire destiné aux enseignants de français et à leurs élèves et étudiants, mais ouvert également au grand public. L’objectif de ces rencontres est de promouvoir auprès du monde éducatif la littérature d’expression française mais également de permettre à des lycéens et étudiants de débattre avec un écrivain de questions liées à son parcours littéraire et à son approche de l’écriture.

Les projets de coopération réalisés avec l’AREF cible aussi la formation continue des enseignants. L’Institut français de Kénitra organise à cet effet une université régionale annuelle. Les thématiques de l’Université régionale sont orientées vers l’enseignement du français dans le cadre de la réforme éducative avec un accent porté à l’enseignement du français dans les sections internationales (Option langue française). Les ateliers offrent aussi aux enseignants des outils didactiques et des approches conceptuels leur permettant de s’ouvrir sur de nouvelles pratiques pédagogiques.

Dans le cadre des événements programmés par l’Institut français de Kénitra à l’occasion de la célébration de la semaine Internationale de la langue française et la Journée Internationale de la francophonie, des actions de coopération éducatives sont menées avec l’objectif de s’associer aux célébrations internationales de la Francophonie et valoriser la francophonie au Maroc.

Partager :