lundi 14 oct.
19:00
Direction de la culture (Derrière la CNSS) - Kénitra

Ce ciné-concert part d’un constat simple : mettez devant vos yeux une paire de lentilles puissantes (jumelles ou télescope) et vous êtes aussitôt transportés là où vous regardez.

C’est ainsi que depuis des siècles l’homme voyage avec légèreté, dans l’espace et le temps : l’astronome se transforme en astronaute !
D’un film assemblé à partir d’images de la NASA et du travail du vidéaste Jérémy Samoyault, La Compagnie des Musiques Télescopiques réalise un voyage sensationnel fait de poésie musicale et visuelle. Pink Floyd et Brian Eno sont leurs influences palpables qui nourrissent une musique épique et onirique qui donne vie à ces images d’archives saisissantes.

  

 

 

 

 

 

 

 

La Compagnie des Musiques Télescopiques est un laboratoire de recherche extra-musical. En lien avec l’imaginaire spatial, l’objectif est de télescoper les genres et les activités pour créer une matière artistique nouvelle. Depuis 2011, les créations s’enrichissent de rencontres artistiques variées (réalisateur, metteur en scène, artificier) et de rencontres atypiques (astrophysiciens, philosophes, astronomes). Les projets créés rapprochent deux
mondes que nous opposons souvent à tort, le monde artistique et le monde scientifique. Ces expériences scientifico-artistiques ont donné naissance à plusieurs spectacles : T60 le ciné-concert spatial et JUNO ciné-concert pour planétarium.

Présentation du groupe:

Jean Vernhères: synthétiseur, saxophone

Thomas Saez: synthétiseur, basse, chant

Paul Vernhères: guitar, chœur

Pierre Sangla: batterie, chœur

 

 

Partager :