Débat d'idées : Mehdi Fouad autour de son livre "Rira bien qui lira la littérature marocaine"

C’est un fait : on rit beaucoup dans la littérature marocaine ; une littérature qui, paradoxalement, porte un regard critique sur la société marocaines et qui pense à coups de sourires et d’éclats de rire. Revisitant le roman marocain depuis ses débuts jusqu’à nos jours, Mehdi Fouad étudie les deux formes majeures du « Rire marocain » : l’humour et la satire. Informé, érudit (sans être lourd), l’ouvrage de Fouad Mehdi cerne les définitions, les aspects, les stratégies, les topiques, la rhétorique, bref, les « textualités » et les écritures de ce rire pensif.

Fouad Mehdi est agrégé de lettres françaises. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Fontenay Saint-Cloud, il a été formateur au Centre de préparation à l’agrégation de l’ENS de Meknès. Depuis 2013, il est enseignant-chercheur à la faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Moulay Ismail de Meknès.

Restez connecté

M’abonner à la newsletter