vendredi 20 déc.
19:00
Médiathèque de l'Institut - Tétouan

Née en Espagne, de nationalité marocaine, Nadia Tazi est arrivée en France en 1970, à l’âge de seize ans. Elle a étudié la philosophie à la Sorbonne, puis enseigné le français dans une faculté du Maryland, avant d’exercer différents métiers : documentaliste, journaliste (notamment à L’Autre Journal, dès sa fondation), éditrice (pour Siruela en Espagne, Zone Books aux États-Unis, La Découverte en France). Elle est co-auteure de différents catalogues d’exposition d’art contemporain et d’architecture (Rem Koolhaas, Mona Hatoum, Yto Barrada, etc.) et collabore à différentes revues – Esprits, Lignes, Intersignes, Le Visiteur, El Paseante…

« Le genre intraitable » pose un regard inédit sur la “crise sans fin” que traverse le monde musulman : il éclaire la faillite politique de ces pays par le culte de la virilité, qui affecte non seulement les rapports entre les sexes, mais aussi les relations des hommes entre eux et, fondamentalement, la vie en société.
La virilité n’est pas appréhendée ici dans sa dimension érotique, mais dans sa portée politique.

ModérationMokhtar CHAOUI enseignant-chercheur à l’Université Abdelmalek Essadi.

Partager :