Du
mardi 15 oct.
Au
mardi 29 oct.

Entre documentaire et fiction, mémoire et patrimoine, «La 7ème porte» est le titre du film que réalise Catherine Poncin. Il se déroule au Maroc dans les villes de Casablanca, Fès, Tétouan et Tanger. L’artiste interroge particulièrement des habitants de communautés sociales plurielles – commerçants, ouvriers, pêcheurs, écrivains, ou cinéastes ayant assisté à des projections de films à Tanger, Fès, Casablanca et Tétouan entre les années 1945 à 1978, époque florissante du cinéma. Lors d’interviews sonores chaque protagoniste livre dans la langue de son choix des souvenirs personnels en lien avec l’ambiance des salles, leurs implantations dans les quartiers, l’énumération des genres, des titres, les noms des héros qui les ont fascinés.
Les tournages sont réalisés dans des salles aujourd’hui fermées, réhabilitées ou réaffectées. Catherine Poncin filmera ces salles vides, leur architecture intérieure seulement dessinée par des faisceaux de lumières rasantes, les hommes qui continuent parfois à occuper les lieux, elle les suit dans leurs déambulations.
Dans les salles réaffectées en entrepôts, café etc… Elle vit avec les «nouveaux occupants» en les filmant dans leurs activités multiples. Elle réalise également des tournages dans les salles encore en fonction à travers le rythme quotidien des séances et des visiteurs.

Partager :