Le pôle gouvernance du Service de coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Maroc intervient dans de multiples secteurs de coopération – renforcement des capacités administratives, jeunesse, genre, climat– priorités adaptées aux objectifs de développement durable (ODD). En ce sens, le pôle intervient sur les crédits d’aide au développement (programme 209), avec divers outils financiers (missions/invitations/bourses de stage, crédits directs d’intervention, fonds hors programmation du département), il accompagne l’échange d’expertises entre la France et le Maroc sur des secteurs divers, soutient des associations, des initiatives,  anime des réseaux pluridisciplinaires d’acteurs et organise, en partenariat avec des partenaires marocains, divers évènements.

Sur le plan thématique, son action s’articule autour :

  • des objectifs de développement durable
  • des grandes priorités fixées par le Comité Interministériel de coopération internationale et de développement de février 2017
  • du dialogue bilatéral établi entre la France et le Maroc notamment dans le cadre des Rencontres de Haut Niveau, dont les dernières ont eu lieu en décembre 2019
  • du plan d’action définie par S.E. l’Ambassadrice et des demandes formulées par les partenaires marocains

Ces priorités peuvent être scindées en 3 grandes catégories, à savoir :
• appui à la société civile du Royaume du Maroc
• développement de la coopération institutionnelle 
• soutien à la gouvernance territoriale

Appui à la société civile

Le pôle gouvernance entretient un dialogue régulier avec la société civile pour la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) et le renforcement des capacités des associations marocaines. , et accompagne le développement des associations marocaines et des initiatives citoyennes grâce à un soutien financier pour le développement des projets  conjugué à un  soutien technique de renforcement de capacités des acteurs associatifs. Par ailleurs, son action est également dirigée en faveur du débat d’idées ( organisation notamment du Forum des jeunes leaders). Le pôle anime le site www.asso.lafranceaumaroc.org qui rescence tous les soutiens du réseau (SCAC/IF/Consulats/AFD).

Coopération institutionnelle

Le développement de la coopération institutionnelle entre la France et le Maroc est un autre pilier de l’action du pôle gouvernance, et contribue à accompagner le renforcement des capacités de l’administration marocaine, à travers de l’échange d’expertise déployée dans le cadre des partenariats entre ministères ou institutions. Elle repose largement sur des actions de formation au bénéfice des fonctionnaires marocains, le pôle gouvernance octroyant des bourses de stage du gouvernement français ou organisant des formations in situ. Le pôle entretient ainsi des relations étroites avec le Ministère de l’intérieur, de la réforme et de la fonction publique, le Secrétariat général au gouvernement, le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption (ICPC)….

Soutien à la gouvernance territoriale

Ce volet de l’action du pôle gouvernance consiste en l’accompagnement de la régionalisation avancée, qui se traduit par la facilitation de la coopération entre les collectivités marocaines et françaises et par la formation des cadres et élus territoriaux, ainsi que l’accompagnement de la déconcentration, dont la charte est sortie au Royaume du Maroc  il y a peu.  Elle répond à une forte de demande de coopération en matière d’expérience d’inclusion des territoires et de lutte contre les inégalités  L’action extérieure des collectivités territoriales françaises vers le Maroc est l’une des coopérations décentralisées les plus importantes en France. En mettant en relation les collectivités marocaines et françaises, les échanges d’expertises s’intensifient et permettent l’échange de bonnes pratiques de gouvernance territoriale. Le pôle gouvernance soutient l’élaboration de nouvelles coopérations, co-gère un fond de franco marocain de soutien aux coopération décentralisée de 1,8 million d’euros et accompagne celles existantes, organise des visites techniques et politiques, coordonne les différents acteurs. Cette mission nécessite un important travail de coordination avec tous les acteurs du réseau français au Maroc, qui sont également en prise avec les acteurs de la coopération entre les territoires, et plus particulièrement les Instituts français et les Consulats généraux, qui entretiennent un dialogue soutenu avec les autorités locales dans leur circonscription

Par ailleurs,  le pôle gouvernance est en charge du suivi des bailleurs (fonds européens, agences de l’ONU…).