Cinéma : le réalisateur Ismaël El Iraki présentera son film Burning Casablanca dans les salles de l’Institut français du Maroc

Du 10 au 18 décembre, le réalisateur Ismaël El Iraki présentera son film « Zanka Contact (Burning Casablanca) » à Meknès, Tanger, Casablanca, Rabat, Marrakech et Agadir dans les salles de cinéma de l’Institut français du Maroc et de ses partenaires, pour rencontrer et échanger avec le public. La musique étant centrale dans le film, le compositeur de la bande-originale Alexandre Tartière proposera un concert pour lancer les projections de Casablanca et Rabat.

Les projections de ce film interviennent dans le cadre de la programmation nationale et annuelle « Plan large » de l’Institut français du Maroc. Des cycles de projection en présence des réalisateurs et réalisatrices seront mis en place régulièrement, dans une volonté de recréer un lien entre les cinéastes et le grand public, valoriser le cinéma et favoriser le débat d’idées.

Les dates à retenir :

  • Cinéma Caméra de Meknès : vendredi 10 décembre 2021 à 19h
  • Cinémathèque de Tanger : samedi 11 décembre 2021 à 19h
  • Cinéma Renaissance de Rabat : lundi 13 décembre 2021 à 19h30
  • Institut français de Casablanca : mardi 14 décembre 2021 à 19h
  • Ecole Supérieure des Arts Visuels de Marrakech : mercredi 15 décembre 2021 à 19h
  • Chambre de Commerce d’Industrie et de Services d’Agadir : samedi 18 décembre 2021 à 19h

Découvrez la bande annonce du film « Zanka Contact (Burning Casablanca) »  de Ismaël El Iraki :

« Dans un Casablanca déjanté́, la passion brûlante de Larsen le rocker en peau de serpent et de Rajae l’Amazone des rues met le feu à un Maroc inattendu dans cette histoire d’amour, de trauma et de rock n’roll. ».

« Zanka Contact » – film de genre, hommage au rock et au western – a été acclamé par la critique et repéré dans nombreux festivals internationaux. La comédienne Khansa Batma s’est vue récompensée par le Prix Orizzonti de la meilleure actrice à la Mostra de Venise 2020.

Né au Maroc en 1983, Ismaël El Iraki est diplômé de La Fémis en réalisation. Ses premiers courts-métrages s’inspirent du mouvement « Nayda », la Movida casablancaise des années 2000 et L’Emir, son premier long-métrage, a été écrit après une longue immersion dans le milieu de cannabis du Nord du Maroc. Passionné de musique live, Ismaël El Iraki fonde à Paris, une société de captation de concerts. Ismaël vit les attentats du 13 novembre 2015. Afin de se relever et de rendre hommage à la force et la bienveillance des rescapés de violences rencontrés lors des thérapies, Ismaël écrit le scénario de Zanka Contact.

En images

Autres événements

Restez connecté

M’abonner à la newsletter