samedi 27 avril
19:00
Institut français - Agadir

Finistère, Finisterre, Penn ar bed, Penn ar Wlas, Finis Terrae… différentes sonorités, différentes langues, qui décrivent le même paysage, celui d’une pointe rocheuse qui se jette dans la mer, ou plutôt la jonction de surface entre la terre et la mer qui la recouvre. Jean Epstein a utilisé la version latine « Finis terrae » pour dénommer son film qui relate une portion de vie de goémoniers entre Molène et Ouessant aux alentours de 1928. De la vie sur ces iles, « grains de beauté qui parsèment le visage de l’océan », il capte des images austères et magiques pour réaliser un documentaire poétique. Le scénario est simple, les personnages issus des iles mêmes, la mer est magnifique. De nombreux musiciens, compositeurs se sont attachés à en écrire une bande son, jouée ou non en direct. C’est une nouvelle version qu’imaginent les deux artistes Jean-Luc Cappozzo et Eric brochard et qu’ils nous proposent de découvrir.

Jean-Luc Cappozzo : Trompette, percussions, voix, coquillages…

Eric Brochard : Basses piccolo et acoustique, haut-parleur, flûtes, voix, objets amplifiés…

Gratuit pour les adhérents / 30 DH pour les non-adhérents

Partager :