Du
mercredi 30 oct.
18:30

Au
vendredi 22 nov.
18:00

C’est ainsi que le critique d’art Aziz Daki commente la peinture de Youssef Wahboun : elle « brosse un abrégé noir de la condition humaine, cherche à réveiller le spectateur que l’habitude a rendu insensible au désespoir des autres ». Quinze ans après sa dernière exposition individuelle, l’artiste propose une série de techniques mixtes d’une beauté grave, des mises en scènes à la fois subtiles et saisissantes du drame de
l’homme contemporain, voué autant aux tourments de la chair qu’à l’inquiétude de l’esprit, piégé dans un monde acculé à s’accoutumer au mal. Youssef Wahboun est aussi romancier et poète. Il est notamment l’auteur de Trois jours et Le Néant, « un roman cruellement beau », selon l’écrivain Mo Chaoui, et de la suite poétique Les Hommes meurent mais ne tombent pas, inspirée de l’univers artistique de Mahi Binebine et récemment adaptée en pièce de théâtre chorégraphique par Amin Boudrika et Othman Sellami.

Vernissage le mercredi 30 octobre à 18h30, Galerie de l’Institut français de Rabat
1, rue Abou Inane, Hassan.
Entrée libre.

Partager :