Du
jeudi 28 nov.
18:30

Au
vendredi 20 déc.
18:00

En attendant d’envahir la lune et pour fêter les 50 ans du premier alunissage humain, cette série propose de l’apprivoiser de manière douce, en lui faisant goûter à l’empreinte de l’homme.

Depuis la nuit des temps, nous avons collectivement labouré, égratigné, éventré et saigné la terre. Et depuis un demi-siècle, nous avons porté notre attention sur la lune, qui devient le véritable trophée des nations. Dans le même temps, la promesse d’éradiquer la faim dans le monde et les conflits est présentée comme le leitmotiv de ces mêmes nations qui tentent d’imposer la paix par les armes, tout en continuant à épuiser la terre dans tous les sens du terme.

Cette série est un hommage à la lune dans ses différentes phases, à la poésie de sa surface d’argent qui, à mesure qu’elle s’étend ou se rétracte au rythme du mois, fait gronder les océans et rêver les romantiques. Le mariage de paysages terriens qui viennent combler le ciel et l’obscurité dans laquelle se tapit le galbe de la lune offre une vision à la Méliès de cet objet céleste qui rythme notre quotidien et qui devrait être sanctuarisé en gage de respect pour les générations futures.

Vernissage le jeudi 28 novembre à 18h30 Galerie de l’Institut français.

Partager :