Conférence et Rencontre
jeudi 02 nov.
18:30
Salle Véranda - Rabat

Jalil Bennani dialogue avec M’hammed Kilito

Nous ne choisissons pas toujours ce que nous devenons. La raison en est que nous ne sommes pas régis uniquement par notre vouloir conscient, mais aussi, et peut-être davantage, par notre désir inconscient. Tout au long de notre histoire, nous nous identifions inconsciemment à nos ascendants, à nos maîtres, à nos idoles, à nos pairs. Ces identifications impriment en nous des désirs, des attitudes, des devenirs qui ne relèvent pas nécessairement de nos choix et de nos souhaits conscients. Le langage, l’éducation et l’environnement social jouent un rôle fondamental. Nombre de nos actions se font à notre insu du fait de cet autre en nous, notre inconscient, qui s’exprime à travers les actes manqués, les lapsus et les rêves. Le devenir des individus peut ainsi être marqué par des répétitions des conduites, des liens affectifs ou des métiers, présents dans notre mémoire inconsciente. Mais il y a aussi des événements contingents, qui ne sont pas déjà là dans cette mémoire. Imprévisibles, ils peuvent être source d’ouverture et de créativité. Ils prennent toute leur importance dans les processus de changement, grâce à un inconscient surprise, un inconscient de liberté laissant place à un avenir ouvert.

Participeront également à ce dialogue quelques personnages ayant accepté d’être photographiés par M’hammed Kilito

Jalil Bennani est psychiatre et psychanalyste. Ses centres d’intérêt portent sur transmission de la psychanalyse, la jeunesse et le lien social, les croyances religieuses, l’exil et la migration, l’art et la psychanalyse. Ses derniers ouvrages, notamment Un psy dans la cité (Éditions La croisée des chemins, 2013/2014, prix Grand Atlas 2013), Comment les jeunes changent nos vies (2014), Un si long chemin – Paroles de réfugiés au Maroc (2016), trouvent un large écho auprès des professionnels et du public.

M’hammed Kilito est né en Ukraine ; il a vécu jusqu’à ses 18 ans au Maroc, avant d’émigrer au Canada. Il a étudié la photographie à l’École d’Art d’Ottawa et obtenu, entre autres, une maîtrise en science politique. Après avoir travaillé dans une agence de publicité, il a décidé de retourner vivre au Maroc pour se consacrer exclusivement à la photographie. Il a présenté plusieurs expositions entre 2007 et 2017 à Marseille, Londres, Montréal, Rabat, Casablanca, Marrakech, Essaouira…

 

 

 

Partager :